Connect with us

Monde

Coronavirus: premiers essais cliniques d’un vaccin en Allemagne

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

La société allemande BioNTech, en collaboration avec l’américain Pfizer, s’apprête à lancer des essais cliniques d’un vaccin contre le covid-19 en Allemagne, a annoncé mercredi l’autorité fédérale compétente.

Il s’agit “seulement du quatrième essai sur l’homme” dans le monde d’un vaccin contre le Covid-19, précise l’autorité régulatrice.

Ces essais cliniques seront dans un premier temps menés sur 200 volontaires sains âgés de 18 à 55 ans, précise l’Institut Paul Ehrlich (IPE) sur son site internet en précisant que d’autres phases de tests seront menées sur d’autres volontaires dans les prochains mois.

D’autres phases de tests seront menées sur d’autres volontaires dans les prochains mois “L’expérimentation sur l’homme est une étape importante sur la voie de la mise au point de vaccins sûrs et efficaces contre le Covid-19 pour la population en Allemagne et au-delà”, ajoute l’IPE.

BioNTech a informé que des essais cliniques devraient être menés également par Pfizer aux Etats-Unis, lorsque le feu vert aura été donné par les autorités sanitaires.

Ces premiers essais en Allemagne doivent consister, selon l’IPE, à “déterminer la tolérance générale du vaccin testé et sa capacité à proposer une réponse immunitaire contre l’agent pathogène”, un virus à ARN, qui a la particularité de muter.

D’autres essais cliniques devraient être menés dans les prochains moins en Allemagne par des laboratoires, estime l’IPE. Environ 150 projets de vaccins sont actuellement en cours dans le monde face au nouveau coronavirus.

Pfizer et BioNTech vont développer conjointement un vaccin contre le COVID-19, dans un premier temps aux États-Unis et en Europe, avant de renforcer les capacités de production afin de garantir un approvisionnement à l’échelle mondiale” avaient annoncé les deux entreprises en mars dernier.

Avec AFP.

Monde

L’Arabie Saoudite autorise la reprise progressive de la Omra

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

l’Arabie Saoudite a autorisé la reprise progressive de la Omra à compter du 4 octobre, et ce, afin de “répondre aux vœux  des musulmans du pays et de l’étranger ”, a indiqué mardi le ministère saoudien de l’intérieur dans un communiqué.

La reprise progressive se déroulera en deux étapes. La première étape sera consacrée aux fidèles se trouvant à l’intérieur du royaume tandis que la deuxième concernera les musulmans venant de l’étranger.

Ainsi, après une suspension de six mois en raison de la pandémie de coronavirus, 6.000 citoyens saoudiens et résidents étrangers au royaume pourront, chaque jour, effectuer la Omra à compter du 4 octobre, précise le communiqué repris par l’agence de presse officielle saoudienne SPA.

Les musulmans venant de l’étranger seront, eux, autorisés à effectuer la Omra à partir du 1er novembre. Leur nombre a été réduit à 20 000 par jour, ajoute la même source.

Pour rappel, malgré la suspension, le hadj dit le grand pèlerinage a été autorisé mais seulement aux fidèles résidants au royaume. En effet, seulement une dizaine de milliers de fidèles ont pu l’effectuer cette année en raison des contraintes liées à la pandémie.

Les autorités sanitaires avaient déclaré qu’aucun cas de coronavirus n’avait été signalé sur les lieux saints pendant le Hajj qui a débuté, cette année, en fin juillet et pris fin en début août.

Continue Reading

Monde

Le point sur la pandémie de coronavirus dans le monde

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Plus de 31,3 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis l’apparition de la pandémie de coronavirus en Chine en décembre 2019. Au moins 965.760 morts ont été enregistrés, selon le dernier bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles.

Un record de deux millions de cas de coronavirus (+6%) ont été enregistrés du 14 au 20 septembre, tandis que le nombre de décès a baissé de 10% à 37.700, selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), repris par l’AFP.

A l’exception de l’Afrique, tous les continents ont signalé une augmentation des cas sur cette période, l’Europe ayant en outre connu la plus forte augmentation des décès (+27% en une semaine), selon la même source.

A noter que les Etats-Unis restent le pays le plus endeuillé avec 200.005 morts, suivent le Brésil avec 137.272 morts, l’Inde (88.935), le Mexique (73.697) et le Royaume-Uni (41.788).


l’Espagne réduit la période de quarantaine

Les autorités espagnoles ont réduit mardi la quarantaine à 10 jours au lieu de 14 pour les personnes en contact avec un cas confirmé de coronavirus, a annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué.
Rien ne change pour les cas confirmés qui doivent s’isoler entre 10 et 14 jours, selon qu’ils soient asymptomatiques ou bénins, et selon les régions, précise la même source.

Reprise de la Omra

Suspendu depuis mars en raison du Covid-19, l’Arabie Saoudite a autorisé la reprise progressive de la Omra à partir du 4 octobre, a annoncé mardi le ministre saoudien de l’Intérieur.

Tensions entre Pékin et Washington

L’ambassadeur de Chine à l’ONU a accusé mardi le président américain Donald Trump de “propager un virus politique” avec ses “accusations infondées” contre Pékin sur la gestion du Covid-19, dénonçant l’incapacité des Etats-Unis, au “comportement irresponsable”, à empêcher des morts.

Argentine: le PIB plonge de 19,1%

L’économie argentine a plongé de 19,1% au deuxième trimestre par rapport à la même période l’an passé, en raison des restrictions sanitaires liées à la pandémie de coronavirus, a annoncé ce mardi l’Institut national des statistiques (Indec).
Sur le premier semestre, la chute du Produit intérieur brut (PIB) est 12,6%, comparativement à la même période en 2019, a précisé l’organisme.

Avec AFP

Continue Reading

Monde

Mali : l’Algérie “prend acte” de la désignation de Bah Ndaw comme président de transition

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | L'ancien ministre de la défense, Bah Ndaw désigné chef de l'Etat au Mali

L’Algérie prend acte de la désignation de Monsieur Bah NDAW comme Président de la transition au Mali, et du Colonel Assimi Goïta, comme Vice-président, indique un communiqué du ministère des affaires étrangères, redu public ce mardi 22 septembre.

“L’Algérie attend avec intérêt la mise en œuvre du reste des institutions de la transition en vue de permettre une conduite apaisée et calme de la période de transition vers l’organisation d’élections qui acteront le retour à l’ordre constitutionnel au Mali frère et voisin”, lit-on dans le communiqué.

le même document précise que “l’Algérie qui a déployé d’importants efforts pour la stabilisation du Mali à travers la conclusion, en 2015, de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger, et pour la préservation de la stabilité de ce pays durant les derniers mois, continuera de suivre de près l’évolution de la situation au Mali“.

L’Algérie se félicite de l’attachement de l’ensemble des parties maliennes à la mise en œuvre effective de l’Accord d’Alger et réitère son engagement, en sa qualité de Chef de file de la médiation internationale, et Présidente du Comité de Suivi de mise en œuvre de l’Accord (CSA), à tout entreprendre pour poursuivre la mise en œuvre de l’Accord en tant que seule voie à même de permettre au Mali de préserver durablement sa stabilité et de relever les défis multiples auxquels il fait face, ajoute le communiqué.

L’Algérie réitère, enfin, son engagement pour accompagner le Mali durant cette période difficile et réaffirme sa solidarité indéfectible en direction du peuple malien frère, conclut le communiqué. 

Pour rappel, l’ancien ministre de la défense, le colonel à la retraite Bah Ndaw, 70 ans, a été désigné lundi 21 septembre, président par le comité militaire au pouvoir. Il a pour mission de conduire une période transition jusqu’au retour des civils à la tête de l’Etat.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR