Monde

Coronavirus : première nuit de confinement pour les rapatriés en France

Published

on

© DR | Coronavirus en France

Les 180 personnes rapatriées de Wuhan (Chine) en France vendredi ont passé leur première nuit de confinement à Carry-le-Rouet, près de Marseille, dans un centre de vacances où ils devront rester 14 jours, a constaté l’AFP.

Vendredi soir, les rapatriés, des Français en grande majorité, ont chacun pris possession de chambres individuelles à la décoration moderne et minimaliste, a décrit un journaliste de l’AFP lui aussi confiné après une semaine de reportage à Wuhan.

Samedi matin, aux abords du centre Vacanciel, les gendarmes continuaient de surveiller étroitement l’unique entrée du site, au milieu d’une pinède, dans une calanque à plus de 3 kilomètres du centre-ville de la petite station balnéaire. Un arrêté préfectoral interdit le survol de la zone, y compris par des drones, jusqu’à mardi.

Après leur atterrissage vendredi midi sur la base militaire d’Istres (Bouches-du-Rhône), les rapatriés qui ont fui Wuhan, épicentre de l’épidémie de nouveau coronavirus, ont regagné par cars la petite ville de Carry-le-Rouet.

Ils se sont engagé par écrit à respecter la quarantaine de 14 jours. Ils sont toutefois libres de tout mouvement dans l’enceinte du centre de vacances où du personnel médical les épaule 24/24h.

En soirée, aucun d’entre eux n’avait passé d’examen médical poussé à l’exception d’une prise de température, qui sera obligatoire deux fois par jour pendant la durée de la quarantaine.

Vendredi soir, l’inquiétude a été levée sur le sort de deux des passagers de l’avion, hospitalisés en raison d’une suspicion de contagion, qui ont été testés négativement au coronavirus.

Comments

Édité par EURL INTERLIGNES MEDIA | Copyright © 2019

Exit mobile version