Suivez-nous

Politique

Coronavirus : les douze mesures d’Abdelmadjid Tebboune

Melissa NAIT ALI

Publié

le

© DR | Abdelmadjid Tebboune, président de la République
© DR | Abdelmadjid Tebboune, président de la République

Fermeture des frontières terrestres et maritimes, interdictions des marches, lutte contre les spéculateurs et les diffuseurs de rumeurs. Telles sont, entre autres, les mesures annoncées, aujourd’hui, par le président Abdelmadjid Tebboune, pour faire face à la propagation du coronavirus.

Le chef de l’Etat annonce, en effet, douze mesures qui s’ajouteront à celles prise précédemment. La première porte sur la fermeture de toutes les frontières terrestres et maritimes. Cette mesure ne concerne pas, cependant, les avions et les bateaux du Transport des marchandises.

L’Etat, ajoute-t-il, procédera à la stérilisation de tous les moyens de Transport et de toutes les stations des voyageurs au niveau national. Dans la foulée, il annonce également « l’interdiction des marches et des rassemblements quelques soient leurs motifs ».

Selon lui, « il ne s’agit pas d’une atteinte aux libertés, mais « d’une mesure de protection de la santé publique ». Afin d’éviter des pénuries, il annonce également l’interdiction des exportations des denrées alimentaires et des produits pharmaceutiques. Dans ce sens, Abdelmadjid Tebboune annonce la décision « de mener une campagne pour démasquer les spéculateurs qui stockent des produits de consommation en vue de créer des pénuries ».

Afin d’éviter un climat de psychose dans le pays, le chef de l’Etat menace également les « diffuseurs de fausses informations et des rumeurs » qui seront, selon lui, « poursuivis en justice ». Il rappelle aussi la mesure annoncé, hier matin, concernant la suspension des prières collectives et du prêche de vendredi ainsi que la fermeture des mosquées.

« Nous sommes prêts »

Evoquant la propagation de la pandémie, Abdelamdjid Tebboune affirme que la « situation est maitrisée » et que « l’Etat s’est préparé pour affronter une éventuelle aggravation de la maladie ».

Appelant la population à « éviter la panique » et « à ne pas stocker les produits de consommation », le chef de l’Etat a énuméré les capacités disponibles pour la prise en charge des malades dans le cas d’une grave propagation de la pandémie dans le pays qui, selon lui, « n’a toujours pas atteint le niveau 2 ».

« Dans le cas où nous atteignons le niveau 3, j’annonce que nous sommes déjà prêts. Nous avons des capacités qui ne sont pas encore exploités, dont les centres de l’armée, des services de sécurités et des lieux réservés aux expositions. Ces derniers peuvent être transformés en centre de prise en charges des éventuels malades », indique-t-il.

Abdelmadjid Tebboune affirme aussi que l’Algérie « dispose actuellement de 2500 lits de réanimation et que les capacités peuvent être portées à 6000 lits ».
Concernant les moyens de prévention, annonce l’existence d’un stock de 15 millions de masques de protection et l’importation, prochaine, de 45 millions d’autres.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR