Connect with us

Politique

Coronavirus : les douze mesures d’Abdelmadjid Tebboune

Melissa NAIT ALI

Published

on

© DR | Abdelmadjid Tebboune, président de la République
© DR | Abdelmadjid Tebboune, président de la République

Fermeture des frontières terrestres et maritimes, interdictions des marches, lutte contre les spéculateurs et les diffuseurs de rumeurs. Telles sont, entre autres, les mesures annoncées, aujourd’hui, par le président Abdelmadjid Tebboune, pour faire face à la propagation du coronavirus.

Le chef de l’Etat annonce, en effet, douze mesures qui s’ajouteront à celles prise précédemment. La première porte sur la fermeture de toutes les frontières terrestres et maritimes. Cette mesure ne concerne pas, cependant, les avions et les bateaux du Transport des marchandises.

L’Etat, ajoute-t-il, procédera à la stérilisation de tous les moyens de Transport et de toutes les stations des voyageurs au niveau national. Dans la foulée, il annonce également « l’interdiction des marches et des rassemblements quelques soient leurs motifs ».

Selon lui, « il ne s’agit pas d’une atteinte aux libertés, mais « d’une mesure de protection de la santé publique ». Afin d’éviter des pénuries, il annonce également l’interdiction des exportations des denrées alimentaires et des produits pharmaceutiques. Dans ce sens, Abdelmadjid Tebboune annonce la décision « de mener une campagne pour démasquer les spéculateurs qui stockent des produits de consommation en vue de créer des pénuries ».

Afin d’éviter un climat de psychose dans le pays, le chef de l’Etat menace également les « diffuseurs de fausses informations et des rumeurs » qui seront, selon lui, « poursuivis en justice ». Il rappelle aussi la mesure annoncé, hier matin, concernant la suspension des prières collectives et du prêche de vendredi ainsi que la fermeture des mosquées.

« Nous sommes prêts »

Evoquant la propagation de la pandémie, Abdelamdjid Tebboune affirme que la « situation est maitrisée » et que « l’Etat s’est préparé pour affronter une éventuelle aggravation de la maladie ».

Appelant la population à « éviter la panique » et « à ne pas stocker les produits de consommation », le chef de l’Etat a énuméré les capacités disponibles pour la prise en charge des malades dans le cas d’une grave propagation de la pandémie dans le pays qui, selon lui, « n’a toujours pas atteint le niveau 2 ».

« Dans le cas où nous atteignons le niveau 3, j’annonce que nous sommes déjà prêts. Nous avons des capacités qui ne sont pas encore exploités, dont les centres de l’armée, des services de sécurités et des lieux réservés aux expositions. Ces derniers peuvent être transformés en centre de prise en charges des éventuels malades », indique-t-il.

Abdelmadjid Tebboune affirme aussi que l’Algérie « dispose actuellement de 2500 lits de réanimation et que les capacités peuvent être portées à 6000 lits ».
Concernant les moyens de prévention, annonce l’existence d’un stock de 15 millions de masques de protection et l’importation, prochaine, de 45 millions d’autres.

Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. Avatar

    Mellah hocine

    18 mars 2020 at 11:17

    Cette épidémie, sinon cette pandémie est un cadeau du ciel pour ces gouvernants qui cherchaient comment stopper le hirak. Le moment est venu , car la seule mesure qui les intéresse c’est l’interdiction des marchés, car toutes les autres ne sont que du maquillage. Depuis quand , ce pouvoir s’inquiété t il de la santé des citoyens ? Sachant que le secteur de la santé est dans un état de délabrement le plus total ?
    De ces mesures , on retient qu’il n’y a pas de date limite tout comme le font les pays qui nous entourent.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Séisme à Mila : le barrage de Beni Haroun non affecté

Avatar

Published

on

By

© DR |

Le barrage de Beni Haroun, plus grand barrage d’eau en Algérie, situé à extrême nord de la wilaya de Mila, n’a été aucunement affecté par les deux secousses telluriques enregistrées vendredi matin dans la région, a affirmé le directeur par intérim de la direction des ressources en eau de Mila, Messaoud Lechhab.

Le directeur a relevé “l’absence de tout risque ou menace en lien avec le barrage de Beni Haroun” suite aux deux secousses ressenties dans la région de Hammala, rassurant que l’état du barrage est “stable” et “ne suscite pas d’inquiétude”.

Il a encore souligné que ”des équipes techniques contrôlent et vérifient actuellement le méga ouvrage hydraulique”, rappelant que le barrage de Beni Haroun est doté “d’équipements de diagnostic très avancés et antisismiques”.

A noter que la wilaya de Mila a enregistré vendredi deux secousses telluriques de magnitude de 4,9 et 4,5 degrés sur l’échelle de Richter à 07h15 et 12h13 dont l’épicentre a été localisé à 2 km Sud-Est de Hammala pour la première, et à 3 km au Sud de Hammala pour la deuxième.

La première secousse a été ressentie par les habitants des communes avoisinantes d’Ibn Ziad, Hamma Bouziane et Constantine notamment.

Continue Reading

Politique

Evènements de Tinzaouatine: l’activiste Allal Badi condamné à 2 ans de prison avec mandat de dépôt

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

L’activiste Allal Badi a été condamné, jeudi, par le tribunal de Tamanrasset à deux ans de prison ferme avec mandat de dépôt, selon le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Selon le CNLD, Allal Badi, ingénieur d’état, a été arrêté à cause d’une vidéo qu’il a diffusé dans le cadre des événements de protestation survenus, en juin dernier, à Tinzaouatine, wilaya de Tamanrasset. Il est poursuivi pour “outrage à corps constitué”.

D’après la même source, l’activiste a été arrêté, mardi 4 Août, par une équipe de la gendarmerie nationale. Il a été présenté jeudi devant le procureur du tribunal de Tamanrasset en comparution immédiate.

Pour rappel, les habitants de Tinzaouatine se sont soulevés, le 15 juin dernier, contre l’instauration d’une barrière en fil barbelé qui les a isolé de leur source principale d’eau: El Oued.

Les manifestations ont été violemment réprimées, plusieurs blessés et un décès ont été enregistrés parmi les contestataires.

Dans version des faits, le ministère de la Défense nationale a affirmé qu’ »au moment où les éléments des Garde-frontières ont intervenu pour apaiser la situation, des coups de feu inconnus ont été ouverts depuis Ikhraben en direction des positions de nos Garde-frontières, ayant touché un individu parmi la foule, qui a été immédiatement évacué par les Garde-frontières pour être pris en charge par les services de santé, mais qui a succombé malheureusement à ses blessures. »

Pour le MDN, ces « événements se rapportent à une tentative, menée par des personnes connues par leurs activités suspectes dans la contrebande et le crime organisé, visant à détériorer le mur de sécurisation, en appelant les habitants à la violence et à la manifestation, dans une manœuvre visant à libérer l’étreinte sur leurs intérêts dans la région. »


Continue Reading

Politique

Tebboune opère un vaste mouvement dans le corps de la Justice

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a procédé jeudi à un vaste mouvement dans le corps de la Justice, annonce un communiqué de la Présidence de la République.

Selon le document, repris par le site-web de la Radio Algérienne, le changement concerne les présidents près les Cours de Justice et les procureurs généraux.

En effet, le mouvement dans le corps des présidents de cours de justice, a porté sur la nomination de 17 présidents, le transfert de 18 autres et des fins de fonctions pour 17 présidents de cours de justice.

Pour les procureurs généraux, le changement a porté sur la nomination de 18 procureurs généraux, le transfert de 17 d’entre eux, et des fins de fonctions pour 19 autres.

Il a été également mis fin aux fonctions de Mohamed Taleb en sa qualité de commissaire d’état près le tribunal administratif de Ghardaia, appelé à occuper une autre fonction, selon le même document.

“Plusieurs normes ont été prises en ligne de compte dans ce mouvement en vue de donner un nouveau souffle à l’action judiciaire, améliorer le service public de Justice, et la reconsidération des fonctions qualitatives dans le corps de la justice”, souligne le communiqué.


Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR