Connect with us

Société

Coronavirus: les coûts du Hadj et de la Omra pourraient augmenter

Feriel Bouaziz

Published

on

La Fédération nationale du tourisme et des agences de voyages s’est montré très “heureuse” quant à la décision du Royaume d’Arabie Saoudite visant à la reprise progressive des activités de la Omra. Cependant, elle n’a pas dissimulé sa crainte quant aux répercussions des mesures imposées par les autorités saoudiennes, qui augmenteraient les frais de visite en terre Sainte d’au moins 10 millions de centimes, selon des déclarations recueillies par le quotidien El Khabar.

“Les agences de tourisme apprécient toutes les décisions rendues par les organismes officiels qui lèveraient l’angoisse au niveau de centaines d’agences de tourisme après plus de 7 mois d’arrêt“, déclare le coordinateur national de la fédération nationale des agences de voyages et du tourisme, Mouloud Youbi.

En effet, les agences de tourisme se sont félicitées de la décision de l’Office Nation du Hadj et de la Omra, qui a entamé les procédures légales afin d’octroyer des licences aux agences de tourisme agréées après que les autorités saoudiennes aient annoncé un retour aux activités de la Omra dans les lieux saints, ainsi que la coordination avec Air Algérie et les autorités saoudiennes pour organiser le processus nécessaire dans la propagation du coronavirus.

En outre, dans l’attente de la réouverture des frontières aériennes entre le Royaume d’Arabie Saoudite et l’Algérie. M.Youbi, s’attend à ce que le coût des pèlerinages augmente au minimum de 10 millions de centimes, et ce, en raison des nouvelles mesures imposées par l’Arabie Saoudite aux pèlerins.

Tel que, la nécessité de séjourner dans des chambres doubles et de se passer complètement de chambres pouvant accueillir plus de deux personnes.

Ainsi que de transporter les pèlerins dans des bus contenant 25 passagers au maximum, et de fournir également un guide et un médecin pour chaque groupe, avec la nécessité de fournir un examen médical pour les pèlerins, PCR avant 72 heures de l’entrée du pèlerin sur les terres saoudiennes, entres autres restrictions qui augmenteront éventuellement les coûts.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR