Connect with us

Campus

Coronavirus : le ministère de l’enseignement supérieur annonce des mesures préventives

Avatar

Published

on

Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a indiqué ce dimanche que des mesures “préventives” ont été mises en place pour assurer la continuité des cours en cas d’apparition d’autres cas de virus Corona en Algérie. Ces mesures seront effectives à partir du 15 mars, selon un communiqué du ministère.

Ces dispositions pédagogiques consistent à mettre en ligne des cours qui couvriront au minimum un mois d’enseignement. Ces cours seront donc accessibles aux étudiants sur les plateformes numériques des établissements universitaires.

Le premier responsable du secteur informe que la même mesure sera adoptée pour les travaux dirigés qui seront joints par des « brèves corrections”, précise le communiqué.

En soulignant l’importance de ces dispositions afin de prendre en considération ces «  mesures techniques nécessaires pour maintenir la communication et les relations à distance entre le professeur et l’étudiant”, Chitour a appelé les différents responsables ainsi que les enseignants à s’engager dans ce processus pédagogique. Le ministre a également sollicité la coopération des étudiants les appelant à s’adapter à cet effort.

Par ailleurs, le Conseil national des enseignants du supérieur (Cnes), estime qu’il s’agit d’une volonté de la part du ministre de mettre les étudiants en vacances pendant un mois, « comme ce fut le cas l’année dernière, lorsque Tahar Hadjar a décidé d’accorder un mois de vacances aux étudiants en raison de leur implication dans le mouvement populaire», rapporte le quotidien le Soir d’Algérie.

Le syndicat l’accuse également de « semer l’alerte dans les universités, à travers cette note, tandis que l’Algérie ne compte aucun cas positif de coronavirus après le départ du ressortissant italien dans son pays ».

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Campus

Universités : la date de reprise “fixée par les recteurs” selon la situation épidémiologique

Avatar

Published

on

By

La date de la reprise progressive des cours de l’année universitaire 2020/2021 à partir de septembre “sera laissée à l’appréciation des recteurs qui devront prendre en considération la situation épidémiologique dans chaque wilaya et chaque région”, a indiqué samedi à partir de Skikda le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane.

“Un protocole pour la reprise progressive des cours universitaires a été mis en place en coordination avec le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière”, a précisé le ministre en marge d’une visite d’inspection dans la wilaya de Skikda, rappelant que la rentrée universitaire “a été fixée au 23 août prochain, tandis que les cours devraient reprendre progressivement au gré de l’évolution de l’épidémie du coronavirus.”

Le ministre a affirmé, à ce propos, que “la protection de la santé de la famille universitaire est au centre des préoccupations de la tutelle,” tout en insistant sur “le rôle primordial du partenaire social dans la lutte contre la propagation de l’épidémie à travers son implication dans le travail de sensibilisation.”

Faisant part de son souhait de voir la situation épidémiologique s’améliorer avant le début de la prochaine rentrée universitaire, Abdelbaki Benziane a souligné que “le ministère de l’Enseignement supérieur s’adapte et suit avec minutie l’évolution de cette crise sanitaire.”

Concernant l’ouverture de l’université sur son environnement socioéconomique, le ministre a indiqué “qu’offrir des emplois et des stages aux étudiants figure parmi les priorités de son département ministériel comme en attestent les nombreuses conventions signées avec les secteurs concernés.”

M.Benziane avait, lors de sa visite dans la wilaya de Skikda, inauguré plusieurs nouvelles infrastructures réalisées dans le but d’améliorer les conditions pédagogiques pour la prochaine rentrée.

Il a ainsi inauguré une enceinte de 8000 places pédagogiques, réalisée pour un montant de 3,56 milliards de dinars, en vue de décongestionner l’université 20 Août 1955 de Skikda et de lui permettre de créer de nouvelles spécialités.

Le ministre a également inauguré une résidence universitaire de 2000 lits dans la commune d’El Hadaik, dont la réalisation a nécessité la mobilisation d’une enveloppe financière de 1,98 milliard de dinars.

Il s’est également rendu sur le chantier de réalisation de 200 logements de fonctions sur ce même campus, où il a écouté les préoccupations des enseignants concernant le retard qu’accuse ce projet lancé en 2013 et est à l’arrêt “depuis plusieurs mois maintenant.”

Le ministre a affirmé à ce sujet suivre de près cette question d’autant plus que les travaux ont atteint un taux d’avancement de l’ordre de 95%, expliquant que “l’arrêt des travaux est dû au manque de budget et que le parachèvement des logements sera étudié avec les responsables locaux,” sans avancer la date de leur livraison.

Continue Reading

Campus

Coronavirus : Abdelmadjid Tebboune ordonne la fermeture des écoles et des universités

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, Abdelmadjid Tebboune a ordonné, ce jeudi 12 mars, la fermeture des Ecoles et des universités à compter d’aujourd’hui jusqu’à la fin des vacances de printemps soit le 05 avril prochain, a annoncé un communiqué de la présidence.

Cette décision concerne les universités, les instituts d’enseignement supérieur, les centres de formations professionnelles, les écoles coraniques, les zaouias, les écoles privées et les crèches. A l’exception des facultés où se déroulent encore les rattrapages et examens.

Cette mesure intervient après celle du ministère de la Culture qui ordonne le “report de toutes les activités, rencontres et manifestations culturelles” dans le cadre des “mesures préventives prises par l’Etat depuis l’apparition du coronavirus”, comme annoncé par un communiqué du ministère.

Pour rappel, l’Algérie a enregistré, ce jeudi 12 mars, un premier décès suite au coronavirus, et a recensé cinq nouveaux cas.

Continue Reading

Campus

53e mardi : “Le Hirak se poursuivra, car il s’agit de notre dignité”

Avatar

Published

on

Le mouvement de protestation populaire boucle sa première année de mobilisation contre le régime en place sans que celui-ci n’affiche une véritable volonté pour répondre aux revendications du peuple. La détermination des Algériens reste donc inébranlable, signe de vivacité et de force durables d’un “Hirak” dont le pouvoir misait -en employant la répression policière et le harcèlement judiciaire contre les manifestants- sur le dépérissement.

Toujours aussi déterminés et intransigeants à l’égard du système politique en place, des milliers d’étudiants et citoyens de tous âges ont battu le pavé pour ce 53e mardi réclamant dans la foulée la satisfaction de leurs revendications qui n’ont toujours pas trouvé une oreille attentive. Les manifestations hebdomadaires drainent, désormais, de plus en plus de monde à mesure que le pouvoir poursuit son entêtement à se maintenir.

Marchant par milliers, les manifestants ont d’emblée chargé le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune en entonnant en choeur le fameux slogan “Tebboune mzaouar, jabouh el askar, makanch echarîa”, (Tebboune est un président fantoche ramené par les militaires. Il n’a pas de légitimité).

On pouvait entendre aussi : «Qolna el îssaba t’roh, ya hnaya ya entouma !» (On a dit que la bande doit partir. C’est nous ou bien vous), «Djazair horra dimocratia !» (Algérie libre et démocratique).

Sur les pancartes brandies, on peut lire, “notre révolution est une question de dignité”, “la fierté, l’espoir et l’avenir appartiennent aux étudiants”, “l’Algérie a besoins des profs, pas des flics”, “nous continuons de marcher jusqu’à ce que ce que le changement se produise”, “

“Même si l’on ne constate aucun changement sur le plan politique après une année de mobilisation, -c’est à dire que le pouvoir recourt toujours aux mêmes procédures, adopte le même comportement et ses symboles sont toujours là- , il est toutefois important de dire que le Hirak, de son côté, a gagné en force et en détermination”, témoigne un étudiant.

Pour les perspectives, le jeune étudiant est convaincu que «le Hirak va s’installer dans la durée” car il s’agit selon lui, “de la dignité des Algériens”.

“Les Algériens poursuivront leur mouvement pacifique jusqu’à le départ de tous ces prédateurs. C’est un combat de longue haleine, et nous devons rester déterminés et patients si nous voulons aboutir à notre démarche. Nous devons aussi fixer des objectifs à court, à moyen et à long termes en restant attachés à nos principes qui sont la solidarité, l’unité, le pacifisme”, insiste-il.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR