Connect with us

Economie

Coronavirus: la Confédération Algérienne du patronat appelle à un “sauvetage urgent des entreprises”

Feriel Bouaziz

Published

on

La Confédération Algérienne du Patronat Citoyen (CAPC) appelle à l’adoption “urgente” d’un plan de sauvetage au profit des entreprises touchées par la crise de coronavirus, a indiqué ce mercredi un communiqué de la CAPC.

La CAPC appelle à l’adoption d’un plan de sauvetage urgent pour permettre aux entreprises de poursuivre leur activité économique d’une part et le maintien de ses emplois d’autre part“, annonce le Président de la Confédération algérienne du Patronat, M. Sami Agli considérant que “les mesures conjoncturelles s’avèrent aujourd’hui insuffisantes“.

Selon la même source, “il ne peut y avoir de relance durable de l’économie nationale sans des entreprises fortes, de même que l’on ne peut envisager une relance de notre appareil de production sans des réformes structurelles (administratives, fiscales, bancaires) et une stratégie de relance économique à moyen et long terme“.

Il précise que “notre pays a besoin, plus que jamais, de ses entreprises et il est d’un intérêt national et stratégique de sauver l’outil de production et de préserver les emplois“, estimant également que ceci, “devra consacrer le principe de la protection et la promotion de la production nationale et un environnement économique sain“.

De surcroit, M. Agli a souligné qu’après une année 2019 “marquée par une crise politique, le secteur de l’industrie nationale traverse une autre conjoncture des plus difficiles à cause de la pandémie de Ia Covid-19 et ses effets inquiétants pour l’entreprise économique”.

C’est pourquoi, “la CAPC et ses adhérents expriment, à nouveau, leur profonde préoccupation quant à la situation des entreprises économiques“, fait savoir M. Agli, déplorant par la meme occasion “l’effondrement de pans entiers de notre industrie, tels que l’hôtellerie, le BTPH et les services avec des pertes d’emplois qui se chiffrent en milliers“.

Dans ce sens M.Agli a assuré que “son organisation patronale salue la volonté politique des pouvoirs publics à soutenir les entreprises nationales à faire face à la crise inédite qu’elles traversent. La CAPC soutient, également, les mesures fiscales et parafiscales décidées dans la concertation“.

Néanmoins ce dernier regrette, “les retards pris dans l’application de ces mesures qui ont exacerbé la fragilisation inquiétante de nos entreprises dont certaines n’arrivent même plus à payer leurs salariés“.

Ainsi, “l’année 2021 doit être celle de la relance de notre économie et à la convergence de l’ensemble des énergies de notre nation”, conclut le président.

Pour rappel, plusieurs entreprises se trouvent en difficulté depuis le début de la pandémie qui a paralysé l’activité économique dans le pays.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR