Connect with us

Politique

Coronavirus: Le CNLD appelle les autorités à libérer les détenus d’opinion et politiques

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | CNLD

Face à la propagation du coronavirus en Algérie, le comité national pour la libération des détenus (CNLD) a appelé, les autorités à libérer tous les détenus d’opinion et politiques, “laissés à leurs propres sorts sans nouvelles de leurs proches et dans des conditions déjà déplorables”.

“La libération de tous les détenus d’opinion et politiques, en cette période de pandémie, est plus qu’une urgence, surtout que les visites des familles viennent d’être interdites à partir de ce mardi matin”, a appelé le CNLD en dénonçant les conditions d’incarcération “déplorables” auxquelles font face les détenus.

Pour le CNLD, garder les détenus d’opinion en prison dans cette situation sanitaire c’est les laisser “à leurs propres sorts sans nouvelles de leurs proches et dans des conditions déjà déplorables”.

Par ailleurs le comité se joint aux appels lancés pour suspendre momentanément le Hirak afin de limiter la propagation du coronavirus tout en suggérant d’autres alternatives aux marches populaires.

“Le CNLD appelle l’ensemble des Algériens à observer des grèves générales dans tous les secteurs, avec un service minimum assuré, et opter pour une désobéissance civile pacifique, tout en s’organisant pour un large débat aux niveaux régional et lancer des campagnes de sensibilisation dans les lieux de débat public ouverts” a suggéré le CNLD dans un communiqué diffusé sur Facebook.

En outre, en condamnant le silence de la classe politique “limitée dans les actions” et l’incapacité du pouvoir à gérer la menace du coronavirus, le CNLD recommande de “mettre en place ou de rejoindre les comités pour mener les campagnes de sensibilisation et aides aux familles et personnes nécessiteuses durant toute cette période”.

 

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR