Connect with us

Politique

Coronavirus : Abdelmadjid Tebboune se renseigne sur la situation sanitaire en Mauritanie

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | Abdelmadjid Tebboune ait état mardi soir d’une aide sans intérêts de 130 millions USD proposé par la BM et le FMI

Abdelmadjid Tebboune s’est entretenu par téléphone avec son homologue mauritanien Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani afin de se renseigner sur la situation sanitaire en Mauritanie et ce suite à la propagation du coronavirus, a indiqué un communiqué de la présidence rapporté par l’APS.

“Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’est entretenu par téléphone, mercredi après-midi, son frère M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, président de la République islamique de Mauritanie, pour s’enquérir de la situation sanitaire dans ce pays frère, suite à la propagation de l’épidémie du nouveau coronavirus (Covid-19) à travers le monde”, précise le communiqué.

“Au cours de l’entretien téléphonique, le Président Tebboune a exprimé la solidarité de l’Algérie et sa disponibilité constante à aider les Mauritaniens, en toutes circonstances”, ajoute la même source.

“Se disant ému par l’initiative fraternelle du président de la République, le Président Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani lui a exprimé sa gratitude pour cette position en ces moments difficiles. Il a également assuré que la situation était sous contrôle et que toutes les mesures de précaution avaient été prises pour parer à tout imprévu”, conclut le communiqué.

Advertisement
2 Comments

2 Comments

  1. Avatar

    Caton l'ancien

    26 mars 2020 at 13:16

    Il devrait avant tout s’inquiéter et s’enquérir de l’état de santé de la Justice algérienne, celle du pays qu’il gouverne malgré le non-consentement du peuple, tombée entre les mains les plus criminelles et mafieuses qui soient, à moins qu’il ne soit de connivence avec elles.
    Il est grand temps qu’il clarifie sa position, ses décisions et montre la force de son autorité s’il veut gagner un peu de crédibilité pour atténuer son illégitimité.

  2. Avatar

    Medag

    26 mars 2020 at 13:53

    Opportunisme malvenu et débilité politique de Tebboune il ferait mieux de s’occuper de nos services catastrophiques de santé au lieu de jouer le puissant dans la région.
    Tebboune est il patriote?
    Il roule pour qui?
    L’armée regrettera amèrement son choix hasardeux et ses effectifs seront aussi atteints du corona virus tout comme la police ..deja l’Égypte à quatre généraux infectés au suivant.
    Une insolence et une arrogance que Tebboune payera avec ceux qui l’ont intronisé de force.
    La courbe exponentielle du corona en Algérie débutera cette fin de semaine au 15 avril prochain le cauchemar s’installera chez nous et ce ne sont pas les jeux stupides du pouvoir qui changera quoi que ce soit.
    Warnings l’explosion épidémique en Algérie est prévue et les pouvoirs algériens le savent.
    Qu’attend Tebboune pour mettre l’armée en déploiement sanitaire regarder le Maroc l’Espagne la France toute leurs armées se déploient depuis une semaine avec des hôpitaux militaires mobiles partout sur leurs territoires respectifs.
    Quoi serions plus puissants qu’eux ?
    Un crime de Tebboune en premier et une complicité des généraux le conseil national de sécurité est il vraiment opérationnel ou râpé à l’oeil simplement?
    Le système de santé actuel s’effondrer au delà de la mi avril et l’armée devrait anticiper l’anarchie gouvernementale et ses mensonges au plan statistiques que disent les renseignements militaires ya si changriha,
    Perdez du temps est mortel
    Envoyez Tebboune ambassadeur en Mauritanie ou en lubie pour régler les problèmes de ces deux pays.
    L’Algérie dieu l’aidera.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Tebboune préside jeudi une séance de travail consacrée à l’examen de l’évolution de la situation sanitaire

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Le président de la République Abdelmadjid Tebboune
© DR | Abdelmadjid Tebboune, président de la république

Le président de la république, Abdelmadjid Tebboune présidera, demain jeudi une séance de travail consacrée à l’étude l’évolution de la situation sanitaire du pays à la lumière de la hausse de nombre d’infections au covid-19, indique un communiqué de la présidence de la république.

“Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, présidera, demain jeudi 9 juillet 2020, une séance de travail consacrée à l’examen de l’évolution de la situation sanitaire dans le pays, à la lumière de l’augmentation du nombre de cas confirmés de la Covid-19 dans certaines wilayas, en raison du non respect des gestes barrières et des pratiques bureaucratiques quant à la gestion de cette pandémie, d’où l’impératif de prendre des mesures pratiques et urgentes face à cette situation”, lit-on dans le communiqué.

Seront présent à cette réunion, le Premier ministre, les chefs des organes de sécurité, les membres du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (Covid-19) et les Walis d’Alger, d’Oran, de Biskra, de Sétif et d’Ouargla, conclut la même source.

Continue Reading

Politique

Il a dénoncé la situation sanitaire à Biskra : Farès Charefeddine Choukri libéré, son procès renvoyé au 12 juillet

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Le sociologue et écrivain, Farès Charefeddine Choukri, ayant dénoncé la situation sanitaire à l’hôpital Hakim Saadane à la wilaya de Biskra, a été libéré ce vendredi avec renvoi de son procès au 12 juillet, annonce le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Il y a quelques jours, Farès Charefeddine Choukri a dénoncé, à travers une longue vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le manque d’oxygène, le manque d’eau et aussi le traitement réservé au patients atteints du coronavirus à l’hôpital Hakim Saadane à Biskra.

Il a été arrêté lundi et présenté ce mercredi devant le procureur du tribunal de Biskra, selon le comité national pour la libération des détenus (CNLD). Il est poursuivi pour “incitation à attroupement”.

Continue Reading

Politique

Affaire Tahkout : Le procureur requiert 15 ans de prison ferme contre Sellal et Ouyahia et 16 ans contre Tahkout

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | les deux anciens chefs du gouvernement, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal

Le Procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed a requis, ce mercredi, 15 ans de prison ferme à l’encontre des deux anciens Premiers ministres Sellal et Ouyahia et 16 ans contre Mahieddine Tahkout dans le cadre d’une affaire de corruption, rapporte l’agence de presse APS.

Le représentant du ministère public a également requis des amendes de 8 millions de DA pour chacun des accusés avec confiscation de leurs biens, ajoute la même source.

10 ans de prison ferme et 2 millions de DA d’amende ont été requis contre les trois ex-ministres, Abdelghani Zaalane, Youcef Yousfi et Amar Ghoul.

20 ans de prison ferme et 2 millions de DA d’amende ont été requis contre l’ancien ministre de l’Industrie, Abdesslam Bouchouareb avec confiscation des biens. En fuite à l’étranger, un mandat d’arrêt a également été émis à son encontre.

Bilel Tahkout, fils de Mahieddine Thakout, risque, quant à lui, jusqu’à 10 ans de prison ferme et 8 millions de DA d’amende avec confiscation des produits du crime.

Le frère de Mahieddine Tahkout, Hamid risque 8 ans de prison ferme et une amende de 5 millions de DA, tandis que son autre frère, Nacer, risque et trois ans de prison ferme.

Rachid Tahkout rsique, quant à lui, jusqu’à 12 ans de prison ferme assortis d’une amende de 8 millions de DA avec confiscation des produits du crime.

En détention depuis juin 2019, Mahieddine Tahkout est poursuivi, dans cette affaire, pour obtention de privilèges de la part de cadres de l’Office national des œuvres universitaires (ONOU) et du ministère des Transports dans l’affaire des œuvres universitaires, selon l’agence de presse officielle.

Il aussi accusé d’avoir obtenu des privilèges de la part des cadres du ministère de l’Industrie et de l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI) dans l’affaire de la société CIMA-MOTORS, selon la même source.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR