Connect with us

Monde

Coronavirus: 20 millions de cas dans le monde, appels à la mobilisation face à la crainte d’une deuxième vague

Avatar

Published

on

Les appels à la mobilisation contre le coronavirus se multiplient face à la crainte d’une deuxième vague, notamment en Europe, au moment où le monde franchit le seuil des 20 millions de cas de contamination.

Plus de 20 millions de cas ont été officiellement recensés dans le monde, dont plus de la moitié en Amérique, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 22h15h GMT.

De quoi inquiéter les responsables sanitaires dans le monde, qui appellent à de nouvelles mesures pour éradiquer l’épidémie.

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus a ainsi enjoint lundi aux gouvernements et aux citoyens de tout faire pour “éradiquer” la transmission du virus, qui a déjà fait quelque 750.000 morts depuis son apparition en Chine en décembre.

“Beaucoup d’entre vous sont en deuil; c’est un moment difficile pour le monde. Mais je veux être clair, il y a des bourgeons d’espoir et (…) il n’est jamais trop tard pour inverser l’épidémie”. Mais pour cela “les dirigeants doivent se mobiliser pour agir et les citoyens doivent adopter de nouvelles mesures”, a-t-il dit.

L’agence européenne en charge des maladies infectieuses n’a pas dit autre chose lundi en recommandant aux gouvernements européens de prendre de nouvelles mesures. Dans la mise à jour de son évaluation des risques publiée lundi, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) souligne les éléments confirmant l’intensification des cas de coronavirus.

“Réelle recrudescence”

Selon les statistiques de l’agence, environ 10.000 à 15.000 cas sont détectés chaque jour dans l’Union européenne, loin du pic au-delà des 30.000 cas début avril mais nettement au-dessus de la barre des 5.000 observée de mi-mai à mi-juillet. “On observe une réelle recrudescence de cas dans plusieurs pays qui est liée au relâchement des mesures de distanciation sociale”, affirme l’agence basée à Stockholm. L’Espagne a ainsi reconnu lundi qu’elle ne parvenait pas à contrôler “parfaitement” la contagion du nouveau coronavirus, alors que le le pays a enregistré en deux semaines la plus forte progression de cas détectés parmi les grands pays d’Europe occidentale.

Encerclement

L’Italie vit d’ailleurs dans la crainte d’être “encerclée” par la hausse des contagions chez ses voisins européens. La crainte est en effet que de nouveaux foyers se créent à partir de cas importés de pays voisins, comme ces trente jeunes Italiens de Vénétie (Nord-Est) partis en vacances en Croatie et revenus avec le virus dont l’histoire a été largement reprise par les médias italiens.

Certains pays ont déjà réagi, à l’instar de la Finlande qui a annoncé lundi qu’elle exigerait désormais une quatorzaine pour tout nouvel arrivant en provenance de “pays à risque”, sous peine d’amende voire d’emprisonnement pendant trois mois.

A Paris, habitants et visiteurs doivent désormais porter le masque depuis lundi dans les quartiers les plus fréquentés de la ville pour tenter de freiner un rebond du coronavirus, en dépit de températures caniculaires. La mesure concerne une centaine de rues situées dans la quasi-totalité des arrondissements de la ville. Mais même si beaucoup râlent, globalement, dans plusieurs des zones concernées, le masque était lundi matin nettement plus visible que les jours précédents.

Rave-party sauvage

Ce qui n’a pas empêché néanmoins plusieurs milliers de personnes de se rassembler ce week-end sur un terrain agricole en Lozère, dans le sud de la France, pour une rave-party sauvage, au mépris des règles sanitaires en vigueur.

En rendant le port du masque obligatoire, Paris emboîte le pas à d’autres villes françaises, mais également à d’autres pays, de la Belgique à la Roumanie ou encore à la quasi-totalité de l’Espagne qui depuis fin juillet ont musclé leurs mesures sanitaires.

La Grèce a décidé de son côté la fermeture nocturne des bars et restaurants dans certaines de ses principales destinations touristiques, après de nouveaux records de contamination.

Ailleurs dans le monde, l’épidémie continue de progresser. La Colombie a franchi la barre des 13.000 morts du coronavirus depuis le premier cas de contagion détecté dans le pays le 6 mars, selon un bilan officiel publié lundi.

Au Brésil, les 100.000 morts ont été dépassés dimanche, déclenchant sur les réseaux sociaux une vague de messages de solidarité à l’attention des familles endeuillées mêlés à des critiques acerbes du gouvernement.

Au-delà de ses conséquences sanitaires, l’épidémie a mis à mal l’économie mondiale, ravivé des lignes de fracture et des inégalités sociales et bousculé calendriers culturels et sportifs. Les 24 heures du Mans auto se dérouleront ainsi sans public les 19 et 20 septembre. La course mythique, initialement programmée les 13 et 14 juin, été reportée à la mi-septembre. De même, le ministre allemand de la Santé a rejeté l’idée d’un retour des supporteurs de football dans les stades, estimant que ce serait envoyer “un mauvais signal” alors que le pays connaît une recrudescence de la pandémie.

Un “mauvais signal” a déjà été envoyé en Italie où la demande de cinq députés italiens de bénéficier d’un “Bonus Covid” de 600 euros mensuels, institué en théorie pour des personnes en grande difficulté financière, a suscité lundi une vive polémique.

Monde

Coronavirus: le point sur la pandémie

Avatar

Published

on

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Premier salon de l’auto post-pandémie en Chine

La foule s’est pressée samedi au grand salon automobile de Pékin — le seul événement international du secteur cette année — au moment où les constructeurs automobiles cherchent de nouveau à attirer les clients malgré la crise du coronavirus.

Près d’un million de morts

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 993.438 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi à 11h00 GMT.

Plus de 32,6 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 22,3 millions sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 204.486 décès. Viennent ensuite le Brésil avec 141.406 morts, l’Inde avec 93.379 morts, le Mexique avec 75.844 morts et le Royaume-Uni avec 41.936 morts.

Le Pérou a dépassé samedi la barre des 800.000 cas confirmés, pour 32.142 morts.

Vaccins: Les capacités de l’Inde vont aider “toute l’humanité”

L’Inde, qui est le plus grand fabriquant de vaccins au monde, utilisera ses ressources dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 “pour toute l’humanité”, a promis samedi devant l’ONU son Premier ministre Narendra Modi.

Pour un accès libre aux vaccins

Lors de l’Assemblée générale annuelle des Nations Unies, l’Amérique latine et l’Australie ont appelé à la solidarité des grandes puissances, via notamment un accès libre aux futurs vaccins, alors que les Etats-Unis, l’Europe et le Japon ont déjà réservé plus de la moitié des doses prévues dans un premier temps.

Pas d’ouverture des stades en Italie

Les stades italiens ne doivent pas accueillir davantage de supporteurs que le millier actuellement autorisé, ont estimé samedi les experts chargés de conseiller le gouvernement italien.

Chute des recettes touristiques en Tunisie

La Tunisie a enregistré durant les neuf premiers mois de 2020 une baisse de 60% de ses recettes touristiques, essentielles pour son économie, a indiqué samedi le ministre du Tourisme, tandis que beaucoup d’hôtels fermés pendant la crise sanitaire pourraient ne pas rouvrir.

Incidents à Londres

Dix personnes ont été arrêtées et quatre policiers blessés samedi à Londres lors d’une manifestation qui a rassemblé des milliers d’opposants aux restrictions prises au Royaume-Uni face à la résurgence du nouveau coronavirus, a annoncé la police.

Forte hausse des cas de contamination à Rangoun

Rangoun, capitale économique et plus grande ville de Birmanie, est confrontée à une flambée du nombre de cas de contamination au nouveau coronavirus, le corps médical, déjà débordé par la situation, craignant des milliers de nouveaux cas dans les prochains jours, ont rapporté samedi des médecins et les medias.


Augmentation du taux de positivité en France

a France a enregistré plus de 14.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, un chiffre en légère baisse par rapport aux dernières 48 heures, mais le taux de positivité continue d’augmenter, selon les données publiées samedi soir par Santé publique France.

Manifestation à Jérusalem malgré l’isolement

Des milliers de manifestants anti-Netanyahu se sont rassemblés samedi soir devant la résidence à Jérusalem du Premier ministre israélien après les tentatives du gouvernement de limiter les rassemblements dans le cadre d’un durcissement des mesures anticoronavirus.

Continue Reading

Monde

Liban: le Premier ministre désigné renonce à former un nouveau gouvernement

Achour Nait Tahar

Published

on

Le Premier ministre libanais désigné a annoncé samedi renoncer à former un nouveau gouvernement pour remplacer celui qui a démissionné après la gigantesque explosion meurtrière au port de Beyrouth le 4 août, rapporte l’AFP.

N’ayant parvenu à former un gouvernement, Moustapha Adib s’est retirer de son poste de premier ministre. “Je m’excuse de ne pas pouvoir poursuivre la tâche de former le gouvernement”, a déclaré Moustapha Adib lors d’une allocution télévisée, après de longues négociations pour choisir une équipe gouvernementale approuvée par les différentes forces politiques rivales du pays.

Le président français Emmanuel Macron avait insisté lors de sa visite au Liban le 4 août, sur la nécessité de former un gouvernement de spécialiste pour mener des réformes urgentes.


Continue Reading

Monde

Le président et le vice-président de transition du Mali ont prêté serment

Avatar

Published

on

By

© DR | Bah Ndaw et le colonel Goïta prêtent serment

Le président et le vice-président de transition au Mali, Bah Ndaw et le colonel Assimi Goïta, ont prêté serment vendredi à Bamako devant la Cour suprême lors d’une cérémonie officielle. Les deux hommes ont tenu la promesse de transmettre le pouvoir à un gouvernement civil.

Bah Ndaw, 70 ans, et le colonel Goïta, vice-président de la Transition, ont prêté successivement serment devant le président de la Cour suprême, Wafi Ougadeye Cissé, ont précisé des médias locaux.Cette investiture est censée marquer le début d’une période de transition d’une durée maximale de 18 mois préparant des élections générales et le retour des civils à la tête du pays, a rappelé le procureur général de la Cour suprême Boya Dembélé.

“Elle ne doit pas s’éterniser, cela s’entend”, a insisté le procureur, citant à plusieurs reprises les articles de la “charte de transition” du 12 septembre.

La cérémonie s’est tenue en présence de l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, médiateur mandaté par la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), qui doit décider de lever ou non ses sanctions à la suite de cette double investiture.

Lors d’un sommet sur la crise malienne la semaine passée, la Cédéao avait réclamé la nomination immédiate de civils comme président et Premier ministre de transition.

Bah Ndaw, un colonel-major à la retraite, a été brièvement ministre de la Défense en 2014 de l’ex-président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK). C’est lui qui nommera le Premier ministre, selon le plan de transition retenu par le Comité national pour le salut du peuple (CNSP).

Suite à la désignation lundi au poste de président de la Transition, Bah Ndaw par le collège transitoire mis en place par le CNSP, l’Algérie, par la voix du ministère des Affaires étrangères, a déclaré “prendre acte” de cette désignation, réitérant “son engagement à accompagner le Mali durant cette période difficile”.

Le ministère des AE a rappelé via un communiqué ” les importants efforts” déployés par l’Algérie pour “la stabilisation du Mali à travers la conclusion, en 2015, de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali et pour la préservation de la stabilité de ce pays durant les derniers mois”, soulignant que “l’Algérie “continuera de suivre de près l’évolution de la situation au Mali”.

A ce propos, l’Algérie s’est “félicite” de l’attachement de l’ensemble des parties maliennes à la mise en œuvre effective de l’accord d’Alger et a réitéré son engagement, en sa qualité de chef de file de la médiation internationale et présidente du Comité de suivi de mise en œuvre de l’accord (CSA), à tout entreprendre pour poursuivre la mise en œuvre de l’accord en tant que seule voie à même de permettre au Mali de préserver durablement sa stabilité et de relever les défis multiples auxquels il fait face”, relève le ministère des Affaires étrangères.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR