Connect with us

Monde

COP26: Antonio Guterres exhorte les dirigeants à agir face au réchauffement climatique

Published

on

Le secrétaire général de l'organisation des Nations Unies, Antonio Guterres © DR

Le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Antonio Guterres, a appelé les dirigeants d’Etats à agir face au réchauffement climatique. « Leur action – ou leur inaction – démontrera leur sérieux face à cette urgence planétaire », a indiqué le chef de l’ONU.

Les dirigeants du monde « seront bientôt mis à l’épreuve à Glasgow lors de la conférence des Nations Unies sur le climat, connue sous le nom de COP26 », a rappelé Antonio Guterres.

Lors de cette conférence qui s’étalera du dimanche 21 octobre au vendredi 12 novembre, Guterres appellent les dirigeants d’Etats à s’unir pour empêcher le monde à aller vers un réchauffement « désastreux bien supérieur à 2 degrés Celsius ».

« Nous sommes bien loin de l’objectif de 1,5 degré que le monde s’est engagé à atteindre dans l’Accord de Paris. Objectif dont la science nous dit qu’il est la seule solution viable pour notre planète », a regretté le secrétaire général de l’ONU.

Cet objectif est « tout à fait réalisable », « si les gouvernements – en particulier ceux du G20 – n’agissent pas et ne prennent pas la tête de cet effort, l’humanité s’achemine tout droit vers de terribles souffrances », défie Antonio Guterres.

La conférence COP26 s’ouvrira dimanche à Glasgow et durera deux semaines. Près de 200 dirigeants d’Etats devront se mettre d’accord pour un plan contre le réchauffement climatique dont la réduction des émissions globales de CO2.

« Nous devons décarboniser dès maintenant, dans tous les secteurs et dans tous les pays. Subventionner non plus les combustibles fossiles mais les énergies renouvelables. Taxer la pollution et non les populations. Imposer les émissions de carbone et réinvestir les fonds dans des infrastructures et des emplois résilients », a-t-il suggéré entre autres solutions.

« Nous n’avons pas d’autre choix. Un avenir où l’augmentation de la température ne dépasse pas 1,5 degré Celsius est le seul avenir viable pour l’humanité », a-t-il ajouté, appelant les dirigeants à « s’atteler à la tâche à Glasgow, avant qu’il ne soit trop tard ».

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR