Connect with us

Société

Constantine : saisie de 90 000 comprimés psychotropes

Achour Nait Tahar

Published

on

Les éléments de la brigade de recherche et d’intervention de la sureté de wilaya de Tamanrasset ont opéré, ce dimanche 07 octobre, une importante saisie de produits aphrodisiaques.
© DR | saisie comprimés psychotropes (photo Archive)

Les éléments de la brigade mobile de la police judiciaire (BMPJ) de la cité Daksi Abdesslem relevant de la sûreté de wilaya de Constantine ont saisi 90.000 comprimés psychotropes, lors d’une opération qui s’est également soldée par l’arrestation de 4 individus, a indiqué lundi le responsable de la communication auprès de la sûreté de wilaya, rapporté par l’APS.

Dans le cadre d’un travail d’investigation entre la BMPJ de la cité Daksi Abdesslem et l’Armée nationale populaire (ANP), l’opération a été menée sur la base de renseignements indiquant une activité criminelle de transport d’une quantité ”considérable” de produits pharmaceutiques classés hallucinogènes depuis des wilayas du Centre du pays, a précisé la même source.

Les investigations de terrain ont permis la localisation des personnes et véhicules suspects au niveau du quartier Erriad (Benchicou) au chef-lieu, aussitôt encerclé et les présumés suspects, au nombre de 4,âgés entre 33 et 42 ans,ont été ainsi arrêtés, a-t-on encore détaillé.

Outre les 90.000 capsules de médicaments classés hallucinogènes, les enquêteurs ont saisi deux (2) véhicules, plusieurs téléphones portables et une somme d’argent, revenus de ce trafic de drogue, a indiqué le lieutenant Benkhelifa.

Selon les données de la police, les malfaiteurs s’apprêtaient à écouler cette grande quantité de médicaments, dispensés uniquement sur ordonnance.

Un dossier pénal a été établi à l’encontre des personnes arrêtées, présentées devant les instances judiciaires pour “non-respect des lois régulant l’utilisation des médicaments et celles liées au contrôle administratif et technique concernant l’acquisition et la vente des comprimés psychotropes”, “possession, stockage et vente de manière illégale de produits pharmaceutiques dans le cadre d’un réseau criminel organisé”, “exercice illégal d’un métier de la santé”, a-t-on conclu.

Avec APS

Société

Alger : Disparition mystérieuse de deux filles à Khraicia

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Deux filles disparues à Khraicia, Alger

Deux filles ont disparu à la localité de Khraicia dans la wilaya d’Alger, a annoncé samedi l’organisation nationale de la protection de l’enfance.

Dans un communiqué posté sur page Facebook, l’organisation a fait état de la disparition dans des circonstances inconnues de deux petites filles. “Les deux filles disparues, , Aya et Chahinez, âgées respectivement de 13 et 14 ans, sont sorties de leurs domiciles, situés à Khraicia, wilaya d’Alger, hier, vendredi 18 septembre, à 11 h 30, et depuis elles ne sont pas revenues », précise la même source.

Par ailleurs, trois disparitions d’enfants ont été signalées à Tlemcen jeudi dernier avant d’être retrouvés.

Continue Reading

Société

Covid-19 : 228 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR |
© DR |Covid-19, Nouveau bilan

228 nouveaux cas confirmés de coronavirus covid-19, 158 guérisons et 9 décès ont été recensés durant les dernières 24 heures en Algérie, selon un bilan établi jeudi par le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus.

Le nombre total des infections enregistrés s’élève à 49.194 cas depuis l’apparition de la pandémie en Algérie le mois de février écoulé. celui des décès est quant à lui est passé à 1654 cas, alors le nombre total de guérisons est de l’ordre de 34.675, précise le bilan.

par ailleurs, les wilayas ayant enregistrés une hausse en matière du nombre de contaminations sont comme suit: Alger arrive en tête avec (+38), Batna (+24), Bejaïa (+23), Blida (+19) et enfin Annaba et Tlemcen avec (+17) pour chacune.

Continue Reading

Société

Aïn Témouchent: 19 harragas sauvés, deux corps sans vie repêchés

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Les corps sans vie d’une femme trentenaire non identifiée et d’un enfant de 9 ans ont été repêchés jeudi au large d’Aïn Témouchent, ont indiqué les services de la protection civile à l’APS.

Les deux corps sans vie ont été transférés à la morgue de l’établissement public hospitalier Ahmed Medeghri d’Aïn Témouchent et les unités de la protection civile poursuivent les recherches après une troisième personne portée disparue en mer, ont-ils précisé.

Selon la même source, les éléments des gardes côtes ont réussi à secourir, ce matin aux environ de 4h30, 19 autres parmi 22 candidats à l’émigration clandestine suite au renversement d’une embarcation.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR