Constantine : le ministre de l’Enseignement supérieur, Tayeb Bouzid, persona-non-grata à l’université

Crédit photo:DR. Tayeb Bouzid, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique

Grand Angle (300x600)

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique du gouvernement Bédoui a été  contraint d’écourter sa visite des institutions du secteur, prévue aujourd’hui, à Constantine.

 

Des enseignants et étudiants de la coordination des Universités pour le Hirak l’ont attendu de pied-ferme au niveau de la faculté des sciences de la terre, affiliée à l’université Mentouri pour « protester contre sa venue et ses décisions à l’emporte-pièce ».

La veille, des universitaires ont appelé, sur les forums, à tenir des rassemblements de protestation à chaque étape de son déplacement. Sur le campus Zouaghi, la communauté a brandi des pancartes désavouant le ministre et son gouvernement. « Gouvernement illégitime, ministre illégitime », peut-on lire sur certaines pancartes.

Tayeb Bouzid qui devait faire un détour par l’université Salah Boubnider (Constantine 3), n’a pu aller au bout de son agenda. Le noyau de contestation qui l’attendait au niveau de ce pôle universitaire l’en a dissuadé.

Adsence Milieu article