Suivez-nous

Politique

Constantine : l’accès au meeting de Tebboune sur invitation !

Le candidat à la présidentielle du 12 décembre prochain, Abdemadjid Tebboune, invente un nouveau concept pour fuir la colère de la rue. Pour son meeting d’aujourd’hui à Constantine, l’accès à la salle « Zenith » est sur invitation.

Bouzid ICHALALENE

Publié

le

Abdelmadjid Teboune, Candidat à la présidentielle du 12 décembre
© DR | Abdelmadjid Teboune, Candidat à la présidentielle du 12 décembre

Pour le candidat « poids lourd », le choix de la salle n’est pas fortuit. Située à peine à cinq minutes de l’aéroport de Constantine Mohamed BOUDIAF et à environs 25 minutes du centre ville de Constantine, Le Zénith, qui a une capacité d’accueil de 3000 personnes, a été réservée pour Tebboune, ce jeudi 21 novembre. L’accès, habituellement laissé libre à toute personne désirant assister en de telles circonstances, à été cette fois-ci restreint et pour assister à ce rassemblement électoral, il fallait présenter une invitation, “sésame” que gérait le staff campagne. 300 personnes, apparement triées selon des critères qu’on peut deviner aisément, étaient présentes pour assister au meeting de Tebboune, qui n’a duré finalement que 30 minutes.

Pour se défendre des accusations qui ont circulé ces derniers jours au sujet du financement « douteux » de sa campagne électorale, notamment après l’arrestation de l’homme d’affaire Omar Allilet, Abdelmadjid Tebbune a affirmé « qu’on ne peut pas salir les gens honnêtes ».

Publicité
1 commentaire

1 commentaire

  1. Avatar

    Caton l'ancien

    21 novembre 2019 à 21:16

    Tebboune est un faux-cul hypocrite, menteur, prétentieux et le plus à-plat-ventriste des cinq traîtres qui se présentent à une élection présidentielle contre la volonté de la quasi-totalité du peuple algérien. C’est le paillasson de la pègre des généraux pourris de l’état-major, c’est celui qu’il faut éliminer en premier s’il y aura élection,… mais je reste confiant en le peuple algérien qui barrera la route à cette mascarade électorale et finira par éliminer cette pourriture militaire corrompue qui empoisonne l’existence des algériens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Le ministre émirati des Affaires étrangères en visite à Alger

Avatar

Publié

le

Par

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale des Emirats arabes unis (EAU), Sheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan effectuera, ce lundi, une visite de travail en Algérie au cours de laquelle il s’entretiendra avec son homologue algérien, Sabri Boukadoum, a indiqué dimanche un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

« Cette visite s’inscrit dans le cadre des relations de fraternité unissant les deux pays frères, et devra permettre de procéder à une évaluation de la coopération bilatérale dans toutes ses dimensions et d’examiner les perspectives de son renforcement, notamment en matière de partenariat et d’investissement », a précisé le communiqué.

La visite du chef de la diplomatie émiratie constituera, également, une occasion pour les deux ministres « d’échanger autour des questions régionales et internationales d’intérêt commun, notamment la situation en Libye au vu des derniers développements que connait ce pays voisin, et les efforts consentis par l’Algérie et les parties prenantes internationales afin de trouver un règlement politique mettant un terme à la crise à travers le dialogue inclusif entre les parties libyennes, loin de toute ingérence étrangère », conclu la même source.

Lire la suite

Politique

L’Algérie condamne avec force l’attentat de Sokolo (Mali)

Avatar

Publié

le

© DR | Mali, au moins 19 morts dans l'attaque de jihadistes contre la Gendarmerie dans la région du Ségou

Suite à l’attentat meurtrier attribué à des djihadistes et qui a fait 19 victimes, selon un dernier bilan provisoire, parmi les gendarmes du camp de Sokolo dans la région du Ségou dans le Centre du Mali, le ministère des Affaires étrangères algériennes condamne « avec force l’attaque terroriste ayant ciblé ce dimanche 26 janvier 2020 le camp militaire de Sokolo ». C’est ce que rapporte une déclaration du Porte-parole du MAE, parvenue à notre rédaction.

L’attaque a été perpétrée par des membres des groupes jihadistes liés à Al-Qaïda qui sévissent dans la région et qui seraient arrivés en motos, selon des agences de presse. Les assaillants étaient lourdement armés et ont emporté des équipements et du matériel militaire en quittant le camp.

Ayant fait l’expérience amère du terrorisme et des deuils qu’engendre le terrorisme, le peuple algérien compatit avec ses voisins du Sud en cette triste circonstance. A cet effet, le MAE s’incline « devant le sacrifice des militaires maliens morts au service de leur patrie et de leur peuple », rapporte le communiqué et continue « nous tenons à  présenter nos condoléances et assurer de notre solidarité  leurs familles, le Gouvernement et le Peuple frère du Mali ».

Soutenant la stabilité aux frontières, le communiqué affirme que l’ Algérie demeure convaincue que « les forces de sécurité et de défense, le peuple et le gouvernement du Mali continueront à livrer une lutte implacable contre l’hydre terroriste dans ce pays voisin », conclut le communiqué.

Lire la suite

Politique

Libye : Alger et Ankara pour la concrétisation des conclusions de la Conférence de Berlin

Melissa NAIT ALI

Publié

le

© DR | Abdelmadjid Tebboune et Reccip Tayyip Erdogan
© DR | Abdelmadjid Tebboune et Reccip Tayyip Erdogan

L’Algérie et la Turquie confirment leur engagement commun pour faire aboutir les conclusions de la dernière Conférence de Berlin sur la Libye. C’est ce qu’a affirmé, aujourd’hui à Alger, le président Abdelmadjid Tebboune.

S’exprimant lors d’une conférence de presse animée conjointement avec son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan qui entame une visite de travail et d’amitié de deux jours en Algérie, le chef de l’Etat estime qu’Alger et Ankara sont d’une « convergence totale » sur la nécessité d’œuvrer ensemble à la concrétisation des conclusions de la Conférence de Berlin sur la Libye.

Concernant la situation dans la région, « une totale convergence existe entre nous et la Turquie, pays frère, sur la nécessité d’œuvrer ensemble, avec l’aide d’Allah, à la concrétisation des conclusions de la Conférence de Berlin ». Selon le président Tebboune, l’Algérie et la Turquie « suivent de près la situation en Libye ».

Confirmation du côté du président Turc. « La crise en Libye ne pouvait être résolue par des moyens militaires. Nous sommes en pourparlers intenses avec les pays de la région et avec les acteurs internationaux pour garantir le cessez-le-feu et permettre le retour du dialogue politique en Libye », affirme Recep Tayyip Erdogan par la même occasion.

Tenue dimanche dernier sous l’égide de l’ONU et avec la participation de 11 pays dont l’Algérie, la Conférence de Berlin sur la crise libyenne a mis en avant les principes fondamentaux pour la préservation de la paix et de la stabilité en Libye, notamment le renforcement de l’entente politique inter-libyenne, en tant que cadre efficace pour le règlement de la crise. A ce propos, l’Algérie a proposé d’abriter le dialogue entre les frères libyens.

Au plan bilatéral, le Président Tebboune a indiqué avoir convenu avec son homologue turc de porter “très bientôt” le volume des échanges commerciaux entre les deux pays à plus de cinq (5) milliards de dollars, saluant la place de la Turquie devenue « aujourd’hui, l’une des grandes puissances économiques hors Union européenne (…) qui a bâti son économie sur les PME ».

Le président de la République a affirmé avoir convenu avec le président Erdogan de consacrer un « échange quotidien » entre les ministres algériens et leurs homologues turcs, notamment les ministres des Affaires étrangères, pour « ne laisser place à aucun malentendu ».

Abdelmadjid Tebboune fait savoir, en outre, qu’il a accepté l’acquisition par la Turquie d’un terrain pour la construction d’un nouveau siège de son ambassade en Algérie, évoquant également l’ouverture d’un Centre culturel turc en Algérie et d’un Centre culturel algérien en Turquie. Le chef de l’Etat précise, par ailleurs, avoir accepté l’invitation du président Erdogan à effectuer une visite en Turquie.

Lire la suite

Tendances