Connect with us

Monde

Conseil des droits de l’ONU : Une résolution condamnant le racisme systématique adoptée

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | manifestation contre le racisme, après la mort de George Floyd

Les 47 membres du conseil des droits de l’homme de l’ONU ont adoptés, vendredi 19 juin à Genève, à l’unanimité une résolution condamnant le racisme systématique et les violences policières, après avoir une mention ciblant spécialement les états unis.

Des associations de défense des droits de l’homme ont accusé les États-Unis d’avoir fait pression sur d’autres pays pour désamorcer la résolution. L’organisation Human Rights Watch avait averti que les changements pourraient rendre le texte si vague qu’il n’aurait finalement aucun sens.

Dans la résolution, le groupe de pays africains condamne fermement «les pratiques raciales discriminatoires et violentes des forces de l’ordre contre les Africains et les personnes d’origine africaine et le racisme endémique structurel du système pénal, aux Etats-Unis et dans d’autres parties du monde». Ils demandent qu’une commission d’enquête internationale indépendante soit mis place qui a pour but de «de traduire en justice les auteurs».

Par ailleurs, le rapport doit également traiter de la mort de Floyd et d’autres Noirs aux États-Unis pour déterminer qui est responsable. Bachelet devrait soumettre son rapport d’ici juin 2021. Il est censé documenter de nouveaux cas de brutalités policières contre des Noirs et en informer le conseil.

Des diplomates américains ont été impliqués dans les discussions en arrière-plan. Les États-Unis eux-mêmes ne sont plus membres de l’organe: ils se sont retirés du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies en 2018 au motif que le conseil était anti-israélien et acceptait des gouvernements autocratiques avec de mauvais antécédents en matière de droits de l’homme en tant que membres. Cependant, ils surveillent de près les décisions qui devraient y être prises.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR