Connect with us

Economie

Conseil de la Nation: le projet de loi portant règlement budgétaire pour 2018 adopté à la majorité

Published

on

Les membres du Conseil de la Nation ont adopté ce lundi 28 décembre, lors d’une séance plénière présidée par Salah Goudjil, à la majorité le projet de loi portant règlement budgétaire pour l’exercice 2018.

Dans un brève rapport exposé devant les membres de la chambre haute du Parlement en présence également de la ministre des Relations avec le parlement, Bessma Azouar, le ministre des Finances M. Aymen Benabderrahmane a fait savoir que le « déficit budgétaire en 2018 avait atteint 2.203,3 mds DA soit 10,74% du PIB » pendant que les dépenses publiques avaient de leur coté « atteint 8.441,6 Mds DA, dont 4.488,31 Mds DA de dépenses de gestion et 3953,29 Mds DA de dépenses d’équipement » ce qui équivaut à un accroissement de 1.648,6 mds DA comparé à l’année 2017.

En effet, abordant la question sur les indicateurs ayant caractérisé l’activité financière 2018, le ministre des Finances a informé que « le taux de croissance en 2018 avait atteint 1,4% avec une hausse de 0,1% par rapport à 2017« , le PIB a quant à lui était de 20.259 mds DA, et pour le taux d’inflation, « il a atteint 4,3% avec un recul de 1,2% par rapport à l’année 2017« .

Par ailleurs, concernant le déficit budgétaire du Trésor public, ce dernier à souligné qu’il « était de 340,59 milliards DA en 2018« , donnant ainsi une augmentation du prix de change à 116,62 DA pour 1 USD.

En outre, les dispenses fiscales observées dans le cadre de l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI), de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) et également de l’Agence Nationale de gestion du Micro-crédit (ANGEM), ont été calculées durant la même période, à 904,3 mds DA.

« Le prix moyen du brut a atteint 71,3 USD/baril en 2018 contre 53,9 USD/baril en 2017« , selon M.Benabderrahmane , mentionnant que « le montant global des exportations réalisées en 2018 avait atteint les 41,1 milliards de dollars (Mds) », allant au-delà des prévisions de la loi de Finances complémentaire de 2018, qui sont eux estimées à 35,5 Mds USD.

Notons par ailleurs que, le ministre des Finances a informé que « le montant des importations était de l’ordre de 46,33 Mds USD« , et que « les plus grandes importations concernaient les produits alimentaires et les marchandises spécifiques aux équipements industriels« .

C’est pourquoi, « la balance commerciale a enregistré, fin 2018, un déficit de 5,23 Mds USD, contre 11,5 Mds USD en 2017, correspondant à un recul du déficit de la balance de 6,7 Mds USD« .

S’agissant des réserves de change à la fin 2018, ces dernières « s’élevaient à -79,9 milliards de dollars, contre 84,6 milliards de dollars en 2017« , a informé le même responsable.

Dans ce sens, M. Aymen Benabderrahmane a affirmé que « la durée de présentation de la loi de finances devant le parlement sera réduite à l’année référentielle (N-1) à partir de l’année 2021« , donnant ainsi l’occasion d’une « meilleure maîtrise des dépenses » et « davantage de limpidité » , et ce conformément « au programme de réforme de la finance publique, prévu dans le programme du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune », rapporte l’APS.

M. Benabderrahmane a également annoncé que, « le montant global des crédits destinés à l’économie nationale s’élevait à 10.913 milliards de dinars jusqu’à juin dernier, avec la fermeture de plus de 36 comptes d’affectations spéciales en 2021« .

Ainsi, poursuit t-il, « le Gouvernement veillera à poursuivre le processus de réformes engagées dans le domaine des finances avec la rationalisation des dépenses, et en conférant la transparence nécessaire à la gestion de l’argent public« .

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR