Connect with us

Accueil

Congrès, conférence et conseils nationaux: le weekend politique de l’opposition  

Published

on

L’activité politique partisane reprend ce weekend. Au moins trois partis politiques de l’opposition ont annoncé des rendez-vous organiques qui, sans doute permettront de relancer le débat sur de nombreuses questions liées à la situation politique, économique et sociale du pays.

Activité de premier plan, le Parti des travailleurs (PT), tiendra les 25 et 26 mars, soit vendredi et samedi, son huitième Congrès national ordinaire, à l’hôtel Riadh de Sidi Fredj (Alger). Les congressistes devront à l’issue des travaux reconduire la secrétaire générale du parti, Louisa Hanoune, pour un nouveau mandat si cela serait bien son souhait. Mme Hanoune prononcera, comme de coutume, une longue allocution d’ouverture où elle reviendra sans doute sur toutes les questions relatives à la vie politique et économique du pays. Outre les questions liées à la sécurité, au contexte régional et international.

Deux autres formations politiques prévoient, ce weekend, différentes activités. Il s’agit du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), et du Front des forces socialistes (FFS). 

Le parti de Mohcine Belabbas réunira, vendredi 25 mars à Nadi El Moudjahid, Squar Port-Said (Alger), son Conseil national dans sa 9e session ordinaire. À l’ordre du jour des travaux, la situation politique générale du pays et le point sur la situation organique. Connu pour son langage sans concessions contre le pouvoir en place, le président du RCD devra s’exprimer sur les derniers rebondissements de la situation politique, en particulier sur le plan des libertés.

Sur le plan organique, ce sera l’occasion pour le RCD qui prépare la tenue de son 6e Congrès national durant ce premier semestre de 2022, d’évaluer les préparatifs liés à ce rendez-vous important. Mohcine Belabbas a déjà fait savoir qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession.

Par ailleurs, le FFS va profiter du weekend pour organiser deux activités à la fois. Le parti tiendra sa Conférence nationale des élus, jeudi et vendredi (24 et 25 mars) au Centre de vacances Anissa Tours, Souk El Tenine (Béjaia). Un rendez-vous placé sous le slogan «Les Assemblées locales fortes, un appui pour l’Etat-National et la souveraineté populaire». Cette conférence sera «une opportunité pour la consolidation des liens de camaraderie et de coordination de l’action des représentants de la population au sein des assemblées élus», selon le parti.

Au lendemain de cette activité, soit samedi 26 mars, le FFS réunira son Conseil national en session ordinaire, au même Centre de vacances. Il s’agit de la première session après les élections sénatoriales dont la participation avait été prise par la direction nationale restreinte, sans l’avant de cette instance souveraine entre deux congrès.

Depuis le 26 février, le FFS se trouve sans secrétariat national. L’Instance présidentielle a mis fin au mandat du secrétariat national, mais en renouvelant sa confiance à Youcef Aouchiche, au poste de Premier secrétaire national du parti. Il est appelé à former une nouvelle équipe.

Quoi qu’il en soit, les activités du PT, du RCD et du FFS, permettront à coup sûr de mettre un peu de mouvement dans le statut quo d’une vie politique presque morte depuis plusieurs semaines.       

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR