Connect with us

Monde

Conflit libyen : Tripoli rejette la trêve annoncée par le maréchal Haftar

Avatar

Published

on

© DR | Khalifa Hafter

Le Gouvernement libyen d’union nationale (GNA) basé à Tripoli a refusé jeudi la trêve décidée unilatéralement la veille par le maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’est du pays, affirmant qu’il ne lui faisait “pas confiance”.

Le 24 avril, l’ONU et l’Union européenne avaient appelé les deux camps rivaux en Libye à une trêve pour le mois de jeûne musulman du ramadan, qui débutait le jour même.

Répondant à cet appel, le maréchal Haftar a annoncé mercredi “la cessation des opérations militaires”.

Les combats n’ont toutefois pas cessé au sud de Tripoli et des explosions continuaient d’être entendues depuis le centre de la capitale après cette annonce, selon des journalistes de l’AFP sur place.

Le GNA, reconnu par l’ONU, a indiqué jeudi dans un communiqué qu’il poursuivrait sa “légitime défense”, en s’attaquant “à toute menace où qu’elle soit et en mettant fin aux groupes hors-la-loi”, en allusion aux forces rivales.

Il a estimé que des trêves avaient été violées par le passé par le maréchal Haftar qui mène depuis un an une offensive pour s’emparer de la capitale libyenne.

“Ces violations font que nous ne faisons guère confiance aux annonces de trêve” de Haftar, a ajouté le gouvernement de Fayez al-Sarraj dans son communiqué.

Selon le GNA, tout cessez-le-feu a besoin de “garanties et de mécanismes internationaux” pour surveiller son application et documenter les éventuelles violations.

Accusé par ses détracteurs de vouloir instaurer une nouvelle dictature militaire près d’une décennie après la chute du régime de Mouammar Kadhafi, le maréchal avait annoncé lundi avoir obtenu le “mandat du peuple” pour gouverner la Libye.

Cette annonce, restée sans suite, avait été dénoncée par le GNA comme une “farce”.

“Nous avons devant nous une personne assoiffée de sang et obsédée par le pouvoir”, a indiqué jeudi le GNA dans son communiqué.

La décision du maréchal Haftar d’observer une trêve intervient après qu’il a enregistré plusieurs revers ces dernières semaines.

Appuyées par la Turquie, les forces du GNA lui ont repris il y a deux semaines deux villes stratégiques de l’ouest, et cernent actuellement Tarhouna, la plus importante base-arrière du maréchal, à quelque 80 kilomètres au sud-est de Tripoli.

Monde

Le point sur la pandémie de coronavirus dans le monde

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

La pandémie de coronavirus a contaminé plus de 30.556.040 personnes et fait 953.025 morts dans le monde depuis son apparition en fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi à 11h00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 199.255 morts. Viennent ensuite le Brésil (136.532), l’Inde (85.619), le Mexique (72.803) et le Royaume-Uni (41.732).

Plus de 136.000 décès au Brésil

Le Brésil a atteint samedi 136.532 décès liés au coronavirus après le recensement de 739 nouveaux cas ces dernières 24h, selon le ministère brésilien de la Santé.
Au cours de la même période, 33.057 nouveaux cas ont été recensés ce qui porte le nombre total à 4.528.240.

27.000 cas en Libye

796 nouveaux cas de COVID-19 ont été enregistrés en Libye ce qui porte le nombre total de cas confirmés à plus de 27,234 , signale le Centre national de contrôle des maladies de Libye.
08 nouveaux décès ont été enregistrés, selon le centre, ce qui porté le nombre total de victime à 436.

Amende pour non-respect de la quarantaine

Une amende de 10.000 livres sterling (11.000 euros) sera infligée aux individus qui ne respecteront pas l’auto-quarantaine en cas de contamination, a annoncé samedi le gouvernement lors de la présentation des nouvelles règles visant à contrer la propagation du coronavirus.

100.000 cas d’infection en Belgique

La Belgique a franchi dimanche le cap des 100.000 infections au coronavirus pour s’établir à 100.748 dont 9.944 décès, selon les chiffres de l’institut de santé publique Sciensano.
Selon les autorités locales, cette augmentation des cas est justifiée par la multiplication des tests.

Avec AFP

Continue Reading

Monde

Donald Trump : 7 où 8 autres pays arabes envisagent de conclure des accords de paix avec Israel

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Donald Trump et Benjamin Netanyahu

Le président américain Donald Trump a révélé que «7 ou 8» autres pays arabes cherchent à conclure des accords de paix avec l’entité sioniste et établir des relations diplomatiques.

Il a déclaré lors d’une conférence de presse à l’issue de sa rencontre vendredi avec le fils aîné de l’émir du Koweït, Cheikh Nasser Al-Sabah Al-Ahmad Al-Jaber: “7 ou 8 autres pays arabes cherchent à conclure des accords avec l’état hébreu, et le Koweït peut faire partie de ces pays à la fin.”

jeudi, le chef de cabinet de la Maison Blanche, Mark Meadows, a déclaré que cinq autres pays envisageaient “sérieusement” de normaliser leurs relations diplomatiques avec l’Etat hébreu, selon des propos rapportés par l’agence de presse Reuters.

Meadows n’a toutefois pas révélé l’identité des cinq pays en question, il a simplement indiqué que trois d’entre eux se trouvaient dans la région du moyen orient.

Continue Reading

Digital

TikTok et WeChat interdites aux Etats-Unis à partir de dimanche

Avatar

Published

on

Le téléchargement des applications chinoises TikTok et WeChat sera interdit aux Etats-Unis à partir de dimanche, a annoncé vendredi le département du Commerce américain, citant des menaces à la “sécurité nationale”.

“Le Parti communiste chinois a démontré qu’il avait les moyens et l’intention d’utiliser ces applications pour menacer la sécurité nationale, la politique étrangère et l’économie des Etats-Unis”, explique le ministère américain dans un communiqué.

Les Etats-Unis mettent ainsi à exécution la menace brandie par le président Donald Trump contre ces deux applications chinoises, dans un contexte de grandes tensions entre les deux géants économiques.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR