Connect with us

Accueil

Confirmant sa rencontre avec le général Toufik : Liamine Zeroual décline une offre de Saïd Bouteflika

Melissa NAIT ALI

Published

on

Le clan présidentiel et l’ancien patron du DRS, le Général Toufik, ont effectivement tenté de démarcher Liamine Zeroual, pour tenter de trouver une solution à la crise actuelle.

Il a été saisi, officiellement, pour prendre la présidence de l’instance de transition. C’est ce qu’a confirmé l’ancien président dans une déclaration rendue publique, aujourd’hui.

« Par souci de transparence et par respect de la vérité, je tiens à préciser que j’ai reçu, en date du 30 mars dernier à sa demande, le général à la retraite Mohamed Mediene qui m’a soumis une proposition de présider l’instance de transition. Il m’a affirmé que la proposition a été prise en accord avec Saïd Bouteflika, conseiller à la présidence de la république », précise Liamine Zeroual dans sa lettre reprise par le site du quotidien arabophone El Khabar.

Selon le document, l’ancien chef de l’Etat affirme avoir répondu à son interlocuteur « qu’il a la confiance en le peuple Algérien ». « Je lui ai dit qu’il est nécessaire de s’abstenir de mettre des embûches devant la marche du peule qui a recouvrer sa souveraineté », souligne-t-il.

A travers cette réaction, l’auteur de cette lettre laisse entendre qu’il avait rejeté l’offre qui lui a été faite. Poursuivant, Liamine Zeroual affirme « avoir ressenti de la fierté en voyant ces millions d’Algériens réclamer la démocratie consciemment, avec force et organisation qui ont honoré la Nation et donné à l’Algérie et son peuple une image digne de nos aspirations historique ».

«Depuis l’indépendance, notre système politique n’a pas su être à l’écoute du peuple, se réformer à temps, se moderniser et se hisser à la hauteur des attentes d’un grand peuple qui, le 22 février 2019, n’a pas raté son rendez-vous avec la démocratie et a réconcilié l’Algérie avec son immense histoire », rappelle-il encore.

« Aujourd’hui, et devant la gravité de la situation, les tenants du pouvoir doivent faire preuve de raison et de discernement et s’élever à la hauteur de notre peuple pour éviter tout dérapage aux conséquences inéluctables pour le pays et laisser les Algériens s’exprimer librement et imposer la volonté de notre grand peuple », conclut-il.

 

 

 

 

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR