Connect with us

Politique

Condamnation de Karim Tabbou : vague d’indignation face à un « scandale judiciaire »

Melissa NAIT ALI

Published

on

© Ferhat Bouda pour INTERLIGNES & Agence Vu | Karim Tabou près de sa demeure à Douera
© Ferhat Bouda pour INTERLIGNES & Agence Vu | Karim Tabou près de sa demeure à Douera

« Procès arbitraire », « un scandale judiciaire », une « grave atteinte aux droits »… Les réactions face à l’alourdissement de la condamnation du détenu politique, Karim Tabbou, prononcé, en début de matinée d’aujourd’hui, par le juge près la cours d’Alger se multiplient.

Des avocats, des défenseurs des droits de l’homme et des partis politiques n’ont pas tardé à réagir à ce jugement « indigne ». Dans un communiqué rendu public, le vice-président de la LADDH (aile Zehouane), Saïd Salhi, dénonce une volonté d’empêcher Karim Tabbou de quitter la prison « à travers la programmation de ce procès en deuxième instance ».

« Ce qui s’est passé à la cour de Ruisseau est un précédent grave, qui s’ajoute à tous les disfonctionnements et égarements du système judiciaire Algérien, qui visiblement n’arrive pas à se libérer de l’emprise du pouvoir exécutif », lit-on dans un communiqué de l’organisation, qui appelle à la libération de tous les détenus d’opinion.

Pour sa part, le président de l’autre aile de l’organisation, Nourredine Benissad, parle « d’une grave atteinte aux droits de la défense vient de se produire à la cour d’Alger ». « Karim Tabbou vient d’être condamné en appel à une année de prison ferme sans qu’il puisse avoir droit à une défense conformément aux dispositions de la constitution et du pacte international sur les droits civils et politiques ratifié par l’Algérie », affirme-t-il, précisant que Karim Tabbou, victime d’un malaise en pleine audience, « n’a pas eu droit à un procès équitable conformes aux standards internationaux ».

« La LADDH exige une enquête indépendante et impartiale pour lettre la lumière sur les tenants et les aboutissants de cette affaire », lit-on dans le même communiqué. Le collectif des avocats qui s’est précipité à la dernière minute à la Cour d’Alger qui a programmé ce procès « en catimini », en l’occurrence Mustafa Bouchachi, Abdelghani Badi, Zoubida Assoul et d’autres, dénoncent « un scandale judiciaire » et « un procès honteux ». « Nous n’allons pas nous taire face à cette dérive », lancent-ils.

Réagissant également, le rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) qualifie ce verdict « de fait plus que gravissime, produit d’une entorse inqualifiable aux droits élémentaires de la défense et aux droits fondamentaux du prévenu ».

« Cela nous renseigne une fois de plus sur l’instrumentalisation éhontée de la justice ; profitant de plus de la grave situation sanitaire que vit le pays actuellement. Le RCD condamne avec force une dérive effroyable et inédite d’un système pourtant déjà largement condamné par l’histoire. Il exige que les auteurs de ce crime contre le peuple et l’Algérie soient poursuivis », lit-on dans un communiqué du parti.

Advertisement
1 Comment

1 Comment

  1. Avatar

    benali salim

    25 mars 2020 at 14:13

    une dérive de plus pour cette justice expéditive, une justice aux ordres qui se donne, en plus et comble du cynisme, au nom du peuple. A quand ce quatrième pouvoir bancal va t il se libérer de la mainmise des décideurs et réclamer son indépendance. Le juge qui a osé ce crime contre le droit est indigne et ne mérite pas de rester à son poste après une telle bévue monumentale.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Lutte contre le coronavirus : l’ancien président Zeroual fait don d’un mois de sa retraite

Avatar

Published

on

By

© DR | L'ancien président de la République Liamine Zeroual

L’ancien président de la République, Liamine Zeroual, a fait don d’un mois de sa pension de retraite pour contribuer à l’effort national de lutte contre la propagation du Coronavirus, a-t-on appris dimanche auprès de ses proches.

Selon la même source l’ancien président Zeroual (1995-1999) a affirmé vouloir, à travers ce geste symbolique, apporter son soutien aux autorités du pays dans leur lutte contre cette pandémie en cette conjoncture de crise sanitaire.

Il a appelé, à cette occasion, l’ensemble de ses compatriotes au respect des règles d’hygiène et des mesures prises par les pouvoirs publics pour venir à bout du virus mortel.


Continue Reading

Politique

Le journaliste Sofiane Merakchi condamné à 8 mois de prison ferme

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | le journaliste Sofiane Merakchi condamné à 08 mois de prison ferme

Le tribunal de Bir Mourad Rais a prononcé son verdict dans l’affaire de Sofiane Merakchi. Le journaliste vient d’être condamné à huit (08) mois de prison ferme a annoncé ce dimanche le comité nationale pour la libération des détenus (CNLD).

Poursuivi pour avoir fourni des images des manifestations populaires à des médias étrangers notamment à la chaîne télévisée Al Jazeera, le parquet près le tribunal de Bir Mourad Rais avait requis le 29 mars dernier deux ans de prison ferme contre le journaliste Sofiane Merakchi.

Le journaliste et correspondent de la chaîne libanaise “Al maydeen” a été placé en détention préventive depuis le 26 septembre 2019. Ayant déjà purgé six mois de sa peine, Sofiane Merakchi quittera la prison dans deux mois soit le 26 mai prochain.

Continue Reading

Politique

Coronavirus : Les membres du gouvernement font don d’un mois de leurs salaires

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | Les membres du gouvernement font don d'un mois de leurs salaires

Les membres du gouvernement ont décidé de faire don d’un mois de leurs salaires mensuels dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, a indiqué samedi un communiqué des services du Premier ministre.

“Dans le but de contribuer à l’effort national visant à réduire les conséquences, sur les citoyens, de la crise sanitaire induite par l’épidémie de COVID-19, les membres du gouvernement ont décidé de faire don d’un mois de leurs salaires mensuels qui sera versé sur les comptes de solidarité Covid-19 ouverts à cet effet”, note le communiqué.

“Par ce geste, le gouvernement entend traduire l’esprit de fraternité, de solidarité et d’entraide sociale qui anime le peuple algérien, avec la certitude que l’on pourra ainsi surmonter cette crise sanitaire avec un minimum de préjudices”, a-t-on ajouté.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR