Suivez-nous

Economie

Commerce extérieur: déficit de 4,41 mds de dollars durant les sept premiers mois 2019

Avatar

Publié

le

Restrictions à l’import : le déficit commercial ne baisse que grâce au pétrole

La balance commerciale de l’Algérie a enregistré un déficit de 4,41 milliards de dollars durant les sept premiers mois de 2019, contre 3,05 milliards de dollars à la même période en 2018, a appris l’APS auprès de la direction générale des Douanes (DGD).

 

Les exportations algériennes ont atteint 21,64 milliards de dollars (mds usd) durant les sept premiers mois de 2019, contre 23,68 mds usd à la même période de l’année dernière, soit une baisse de -8,59%, indiquent les statistiques provisoires de la direction des études et de la prospective des Douanes (DEPD).

Pour les importations, elles ont atteint 26,05 mds usd, contre 26,73 mds usd, enregistrant également une baisse de -2,52%.

De janvier à juillet derniers, les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 83,07%, contre 88,59% à la même période de l’année précédente.

Les hydrocarbures ont représenté l’essentiel des ventes algériennes à l’étranger durant les sept premiers mois de l’année en cours, soit 93,02% du volume global des exportations, en s’établissant à 20,13 mds usd, contre près de 21,99 mds usd à la même période 2018, en baisse de (-8,45%).

Pour les exportations hors hydrocarbures, elles restent toujours marginales, avec 1,51 md usd, ce qui représente 6,98% du volume global des exportations, contre 1,69 md usd à la même période en 2018, en baisse de -10,49%, précisent les données de la DEPD.

Les exportations hors hydrocarbures étaient composées des demi-produits avec 1,13 md usd (contre 1,33 md usd) en baisse de -15,01%, des biens alimentaires avec 238,86 millions usd (contre 224,80 millions usd) en hausse de 6,25%, des biens d’équipement industriels avec 62,53 millions usd (contre 57,14 millions usd) en hausse de 9,43%.

Elles étaient composées aussi des produits bruts avec 59,85 millions usd contre 58,01 millions, en hausse de 3,16%, les biens de consommation non alimentaires, avec 22,52 millions usd, contre 21,92 millions usd, en hausse de 2,74% par rapport à la même période de comparaison, et enfin les biens d’équipements agricoles avec 0,20 millions usd contre 0,09 millions usd en hausse de plus de 120%.

Energie et lubrifiants: chute de plus de 53% des importations

 

Pour ce qui est des importations, cinq groupes de produits sur les sept que contient la structure des importations ont reculé durant les sept premiers mois de l’année en cours et par rapport à la même période de l’année écoulée.

En effet, la facture d’importation du groupe énergie et lubrifiants (carburants) a chuté de 53,01%, en s’établissant à 331,22 millions usd, contre près de 705 millions usd.

Les biens alimentaires, dont les importations se sont chiffrées à 4,873 mds usd contre 5,177 mds usd, enregistrant ainsi une baisse de -5,86%, selon les Douanes.

Même tendance a été enregistrée pour les biens d’équipements agricoles qui ont totalisé 299,10 millions usd, contre 328,72 millions usd (-9,01%),  les biens d’équipements industriels avec 8,73 mds usd contre 9,15 mds usd (-4,55%) et enfin les biens de consommation (non alimentaires ) avec 3,88 mds usd contre 3,90 mds usd (-0,50%).

En revanche, deux  groupes de produits de la structure des importations ont connu des hausses durant la période de comparaison.

En effet, les importations des demi-produits ont totalisé 6,71 mds usd, contre près de 6,34 mds usd (+5,88%) et les produits brut qui ont atteint 1,22 md usd, contre 1,12 md usd (+8,53%).

Economie

Quelques chiffres à retenir du procès lié à l’automobile

Bouzid ICHALALENE

Publié

le

© DR | Unité de montage automobile Algérie
© DR | Unité de montage automobile Algérie

Durant le procès tenu, aujourd’hui 4 décembre, au tribunal de Sidi M’hamed, les chiffres cités dans les dossiers sont hallucinants.

300 Milliards de centimes est le montant qui a transité dans le compte de l’ancien premier ministre Ahmed Ouyahia en une année.

75 Milliards de centimes est le montant collecté pour la compagne du président poussé à la porte, Abdelaziz Bouteflika.

19 Milliards de centimes est la somme tirée par Ali Haddad sur le compte de campagne du président Abdelaziz Bouteflika.

6 milliads de dollars est le montant de l’importation de véhicules en 2013.

Lire la suite

Economie

Sonatrach : changements à la tête de trois divisions

La société nationale des hydrocarbures, Sonatrach, connait de nouveaux changements. Après la nomination, il y a quelques jours, d’un nouveau PDG du groupe, trois principales divisions de l’entreprise ont désormais de nouveau responsables.

Achour Nait Tahar

Publié

le

Siège Sonatrach Alger
© DR | Siège de la société Sonatrach à Alger

Il s’agit de la division du Forage avec la nomination de Hammoudi Brahim, actuel PDG de l’ENTP, en remplacement de Bourahla Abderrahim. De son coté la division exploration a connu aussi un changement au niveau de sa direction avec l’arrivé de Badji Rabie à la place de Daoudi Noureddine. Au niveau de la division production Slimani Mohamed est installé à la tête de sa direction à la place de Aouchar cherifa.

Ces changement interviennent deux semaines après la nomination du nouveau PDG de Sonatarch en l’occurrence Kamel Eddine Chikhi, par le chef de l’Etat par intérim Abdelkader Bensalah, le 14 novembre écoulé. Il a remplacé Hachcichi Rachid.

Aucune information n’a filtrée quant aux motifs de ces changements opérés à la tête de ces divisions. Selon des observateurs, les changements répétitifs au sommet de la compagnie des hydrocarbures, pourront être nuisibles à la réputation de la société.

Lire la suite

Economie

Cevital : Plusieurs projets industriels débloqués

Omar Rebrab, actionnaire à Cevital, et fils de l’industriel Issad Rebrab actuellement en prison, a révélé dans un entretien accordé à TSA que « les projets bloqués du groupe Cevital sont en phase de déblocage », suite à une rencontre « entre les dirigeant du groupe et les membres du gouvernement », a annoncé la même source.

Bouzid ICHALALENE

Publié

le

Siège du groupe Cevital à Alger

« Nous avons été reçus par le Premier ministre et six membres du gouvernement auxquels nous avons exposé la situation des projets bloqués. Ils nous ont promis de faire le nécessaire pour les débloquer et permettre leur concrétisation », révèle Omar Rebrab qui précise que parmi les projets concernés, « figure celui de l’usine de trituration de graines oléagineuses à Béjaïa, devant créer 1000 emplois directs et 100 000 autres indirects ».

Omar Rebrab a précisé « qu’il ne s’agit pas d’une simple promesse, les premières décisions sont tombées immédiatement après cette rencontre, avec notamment le déblocage de 1700 containers d’équipements destinés à l’usine d’électroménager Brandt de Sétif, propriété du groupe ».

« Avec ce nouveau gouvernement, la communication a été rétablie. Ils ont écouté nos doléances, demandé des documents de chaque blocage qu’on avait et ils se sont engagés à nous accompagner pour le déblocage des projets. Ils nous ont dit que l’ère du passé est terminée, qu’on veut créer plus d’emplois. La création d’emplois c’est justement l’ADN du groupe Cevital. C’est ce qu’on a toujours fait et on continuera toujours à le faire », assure le fils d’Issad Rebrab.

La même source conclut en précisant que « la priorité étant donnée aux efforts pour le déblocage des projets ».

Lire la suite

Tendances