Connect with us

Politique

Commémoration du 5 octobre 88: Plusieurs arrestations à Alger

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© Interlignes | Arrestation des étudiants lors des manifestations contre le pouvoir et la désignation de Bensalah à la tête de l'Etat

Plusieurs manifestants commémorant les évènements du 5 octobre 88 à Alger centre ont été arrêtés ce lundi dont des étudiants et des journalistes venus couvrir la marche.

Les manifestants, environ une centaine, ont commencé à se rassembler en début d’après-midi. Ils ont démarré la marche vers 14h en scandant les slogans habituels dont “Etat civil non militaire”, “c’est le peuple qui décide” et “Yetnahaw gaa” (qu’ils partent tous), entre autres.

Cependant à peine le cortège ébranlé, la police a commencé à disperser les manifestants en procédant à plusieurs arrestations.

Selon le comité national pour la libération des détenus (CNLD), une dizaine de personnes ont été arrêtées. Parmi eux, des étudiants et des journalistes dont Mohamed Lamine Meghnine du site d’information Tariq News.

Des marches commémoratives ont eu lieux dans d’autres wilayas dont à Béjaia. Selon des témoignages, la marche de Béjaia s’est déroulée dans le calme. “Quelques manifestants ont été arrêtés mais ils ont vite fait été relâchés”, nous racontent des personnes sur place.

Depuis que les marches et les rassemblements ont été suspendus en mars dernier en raison du coronavirus, plusieurs tentatives pour reprendre le mouvement populaire ont eu lieu mais sans aboutir.

Depuis maintenant plusieurs semaines, les appels à reprendre le mouvement de protestation populaire se multiplient notamment après les lourdes condamnations tombées contre les personnes arrêtées dans le cadre du Hirak.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR