Connect with us

Politique

Comme nous l’avons rapporté hier : le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme corrige l’APS

Melissa NAIT ALI

Published

on

Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme (HCDH) confirme ce que nous avons écrit, hier jeudi, à propos de l’article de l’APS sur le prétendu « rejet de la plainte des algériens par le bureau des contentieux de l’ONU ».


Il s’agit finalement bel et bien d’une intox. Selon un communiqué de cet organisme, rendu public aujourd’hui, le porte-parole du HCDH, Rupert Colville, affirme que l’information « est erronée » et l’ONU « ne compte pas un employé au nom d’Issam Al Muhammadi » cité dans la dépêche de l’APS comme étant un expert onusien.


« Un article publié en français, arabe et anglais par l’Algérie Presse Service (APS), mardi 1er septembre, affirme qu’un organisme appelé ” le Bureau des Contentieux de l’ONU à Genève ” a rejeté une plainte d’un groupe de militants politiques algériens ” 24h après son dépôt et examen de son contenu par les délégués juristes du Bureau », rappelle le communiqué.


Cette dépêche, reprise aveuglément par de nombreux médias algériens, explique, Rupert Colville, est « inexact ». « Les informations contenues dans l’article – largement reprises par d’autres médias en Algérie et ailleurs – ont été complètement fabriquées du début à la fin », affirme-t-il.


Selon lui, « il n’existe aucun organe des Nations Unies relatif aux droits de l’homme portant ce nom (bureau des contentieux) et nous n’avons pu identifier aucun membre du personnel ou expert indépendant de l’ONU sous le nom de Issam Al Muhammadi (expert cité par l’APS) ».


«Bien qu’il existe un certain nombre d’organes des droits de l’homme qui reçoivent et examinent des plaintes de ce type, aucun d’entre eux ne mène une procédure accélérée en 24 heures », ajoute-t-il, détruisant ainsi le contenu, d’une arrière-pensée malveillante, de la dépêche de l’APS.


Après ce démenti cinglant, le HCDH demande à l’Algérie Presse Service et Radio Monte Carlo – s’il s’agit bien de la source originale de l’histoire comme l’affirme l’APS- de retirer cette fausse information et lever toute ambiguïté auprès de leurs lecteurs et auditeurs en expliquant que l’histoire est une pure invention. L’APS osera-t-elle se déjuger ? En tout, le communiqué du CHDH ne lui laisse aucun crédit.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR