Classement Forbes des grosses fortunes : Rebrab 6ème homme le plus riche en Afrique

Le patron du groupe Cevital, Issad Rebrab, s’exprime sur le blocage de ses projets et dénonce une « main invisible ». S’exprimant sur le plateau de la chaîne française d’information, France 24, l’homme le plus riche d’Algérie estime aussi que c’est la même « main invisible » qui gère le pays.

Crédit photo : DR | Le PDG du groupe Cevital monsieur Issad Rebrab

Le patron du groupe Cevital, Issad Rebrab résiste toujours. Malgré les blocages de ses projets qui pouvaient augmenter davantage sa richesse personnelle, le patron du groupe Cevital reste l’homme le plus fortuné d’Algérie et du Maghreb. Il est aussi le 6ème homme le plus riche du Continent noir.

 

C’est ce que confirme le classement annuel du magazine américain Forbes qui recense les plus grosses fortunes mondiales. Selon le document, le PDG du groupe Cevital dispose d’une fortune personnelle de 3,7 milliards. Cette sommes rondelette le place, pour l’année 2019, à la tête des hommes d’affaires les plus riches du Maghreb et en Algérie. Et cela malgré la perte, selon le magazine américain, de 300 millions de dollars de sa richesse par rapport à l’année 2018, où elle était évaluée à 4 milliards de dollars. Sa fortune reste cependant supérieure à celle évaluée en 2017 qui s’élève à 3,1 milliards de dollars.

Unique milliardaire algérien

Issad Rebrab, 75 ans, occupe ainsi la sixième place du classement des milliardaires les plus riches d’Afrique. Il est l’unique milliardaire algérien présent officiellement sur la liste de Forbes. Fait nouveau de ce classement, le premier responsable de Cevital ne partage plus sa sixième place avec le milliardaire égyptien Naguib Sawiris, président d’Orascom. Ce dernier, avec une fortune estimée à 2,9 milliards de dollars, a perdu 1,1 milliard de dollars en 2019 par rapport à l’année précédente. En Afrique, Issad Rebrab est devancé au classement par cinq milliardaires dont le Nigérian Mike Adunga (télécommunications, 9,2 milliards de dollars, 2ème), le diamantaire Sud-africain Nickey Oppenheimer (7,3 milliards de dollars, 3ème), l’Egyptien Nassef Sawiris (BTP, 6,3 milliards de dollars, 4e) ou encore le Sud-africain Johan Rupert (produits de luxe, 5,3 milliards de dollars, 5ème).

Refus de la banque d’Algérie

Issad Rebrab reste le seul homme d’affaire algérien qui a réussi à pénétrer des marchés européens, en investissant notamment en France où il avait réussi à redonner vie à des entreprises qui étaient sur le point de mettre les clés sous le paillasson. Le PDG de Cevital a aussi racheté un complexe sédurirgique en Italie. Mais il a dû le céder à un autre opérateur étranger en raison du refus de la banque d’Algérie de l’autoriser à transférer son argent afin de financer son investissement.