Suivez-nous

Politique

Cinq militants du RAJ relaxés

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

Tribunal de Sidi M'hamed à Alger

Cinq militants de l’association Rassemblement actions jeunesse (RAJ) ont été relaxés ce jeudi par le tribunal de Sidi M’hamed où ils ont été jugés le 26 novembre dernier, informent les avocats des prévenus.

Il s’agit de l’ancien leader de ladite association Hakim Addad et des militants Ould Ouali Nassim, Massinissa Aissous, Djallal Mokrani et Hmimi Bouider.

Arrêtés le 4 octobre 2019 puis libérés provisoirement en janvier 2020, leur procès s’est tenu plus d’une année après leur interpellation soit le 26 novembre dernier.

Les cinq mis en cause étaient poursuivis pour “atteinte à l’intégrité du territoire national” et “faits susceptibles de porter atteinte à l’interêt national” conformément aux articles 79 et 96 du codé pénal.

Pour rappel, le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed avait requis lors du procès un an de prison ferme contre les cinq militants.




Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR