Suivez-nous

Politique

Cinq individus “préparant des actes terroristes durant le Hirak” arrêtés

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© DR | ministère de la Justice

Le Procureur près le tribunal d’Azazga à la wilaya de Tizi-Ouzou a fait état, mardi, de l’arrestation de cinq individus pour « détention d’armes de guerre et d’explosifs en vue de leur utilisation dans des actes terroristes » la mi-mars courant. Disant s’être basé sur des “éléments objectifs”, le procureur a informé que les mis en cause “planifiaient de commettre des actes terroristes lors des marches populaires”.

“Suite à l’exploitation de renseignements parvenus aux éléments du service régional de la police judiciaire de la sécurité militaire de l’Armée de la 1ère Région Militaire, faisant état de l’existence d’un plan pour l’organisation d’opérations terroristes au véhicule piégé, au cœur du Hirak dans les villes de Tizi-Ouzou et Bejaia, une enquête a été ouverte et a permis l’identification des 5 mis en cause dans cette affaire”, a précise le procureur de la république près le tribunal d’Azazga dans un communiqué repris par l’APS.

Par le biais du même communiqué, le représentant du ministère public a fait état de la mise sous mandat de dépôt de l’un de ces mis en cause et du placement sous controle judiciaires des quatre autres pour “délits qualifiés d’actes terroristes”.

Il s’agit de (H.N), (R.K), (M.F), (M.H), et (M.CH), âgés entre 36 et 51 ans, originaires des wilayas de Bouira et Tizi-Ouzou, précise le communiqué.

Selon le document, on reproche à ces individus la « détention d’armes de guerre et d’explosifs en vue de leur utilisation dans des actes terroristes ».

Il s’agit “d’armes de guerre, à savoir un fusil à pompe de marque Scorpion, un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, un pistolet, des munitions et divers appareils électroniques ainsi que deux véhicules, ont été saisis dans le cadre de cette affaire”, a-t-on précisé.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR