Chérif Mellal et Haddad démentent la rumeur sur leur dispute

Le président de la JSK, Chérif Mellal n’a pas eu, finalement une altercation verbale, avec le frère du patron du FCE, Rebouh Haddad. Contrairement à la version donnée, hier soir, et rapportée par certains sites, le frère d’Ali Haddad n’était à l’origine de la colère du premier responsable de la JSK.

Crédit photo: DR | Le président de la JSK, Chérif Mellall.

Le président de la JSK, Chérif Mellal n’a pas eu, finalement une altercation verbale, avec le frère du patron du FCE, Rebouh Haddad. Contrairement à la version donnée, hier soir, et rapportée par certains sites, le frère d’Ali Haddad n’était à l’origine de la colère du premier responsable de la JSK.

 

 

En effet, la direction du club Kabyle réagit et fournit les raisons exactes qui ont mis Chérif Mellal dans un état d’hystérie, en marge du Concert de Yennayer, animé à Paris, par trois chanteurs, Ait Menguellet, Idir et Allaoua.

« Suite à l’incident qui s’est produit à Paris lors du concert organisé à l’occasion de Yennayer 2969, la direction de la JSK tient à apporter les précisions suivantes : La JSK a été invitée par les organisateurs de l’événement et le président Mellal a fait même un spot publicitaire pour encourager les supporters à venir assister en grand nombre et promouvoir à l’occasion cet évènement de Yennayer, et ce en compagnie de ses sponsors », précise la direction de la JSK dans un communiqué rendu public sur son site.

Selon le même communiqué, « il a été convenu au préalable que la direction de la JSK honore les trois chanteurs et Rebrab en offrant des maillots du club à ces derniers ». « Mais, en dernière minute, d’incompréhensibles attitudes ont fait gâcher le geste du grand club Kabyle en cette joyeuse fête. Une remise qui ne s’est pas faite car sournoisement empêchée par des personnes qui, sur le moment, ont manqué de tact et de courage au point de ne pas répondre aux appels de Cherif Mellal », indique encore la direction de la JSK, sans nommer la partie qui a provoque l’ire de du président du club.

Cela sous-entend, ajoute la même source, « que la présence de certaines personnes a fait changer certaines choses, simples et belles pourtant ». « Une triste et amère réalité. C’est la raison pour laquelle, le président Mellal a exprimé légitiment sa vive colère envers certains qui ont floué intentionnellement la remise des maillots comme cela a été convenu et empêchant ainsi la direction de la JSK d’honorer Ait Menguellet, Idir, Allaoua et Rebrab », lit-on dans le même document, précisant que cette « attitude condamnable et délibérée ne fait que profiter davantage à ceux qui font dans la manipulation et les interprétations de tous bords ».

Le dirigeant cité par plusieurs médias, Rebbouh Haddad nie catégoriquement son implication dans cette dispute et confirme la version de la JSK. « Entre moi et Cherif Mellal, il n’y a aucun problème », a-t-il déclaré aujourd’hui en réaction à ce qui a été rapporté par plusieurs médias, expliquant que le président de la JSK « était à quatre ou cinq mètres » de lui et « parlait a un groupe de personnes ».

Nous avons contacté les organisateurs de la soirée à Paris, et pour l’heure, nous n’avons eu aucun retour de leur part.