Connect with us

Politique

Changement à la tête d’Algérie Télécom et d’Algérie poste

Avatar

Published

on

© DR |
© DR |Algérie Télécom; l'entreprise publique algérienne de télécommunications.

Le ministère de la Poste et des Télécommunications a annoncé, mardi dans un communiqué, la nomination de Hocine Helouane au poste de Président directeur général (PDG) d’Algérie Télécom ainsi et la fin de fonctions du Directeur général d’Algérie-poste, Abdelkrim Dahmani.

“Suite à la réunion de l’AG du Groupe Algérie Télécom, tenue mardi, il a été procédé au renouvellement des membres du Conseil d’administration du groupe qui s’est réuni, par la suite, en session extraordinaire lors de laquelle, M. Karim Bibi Triki a été nommé au poste de PDG du groupe”, précise le communiqué.

Aussi, MM. Hocine Helouane et Adel Dekkali ont été nommés, respectivement en qualité de PDG d’Algérie télécom et de Mobilis. Ces nominations tendent à “insuffler une nouvelle dynamique aux établissements publics relevant du secteur à l’effet d’améliorer les services prodigués aux citoyens en matière de télécommunications et relever les nouveaux défis qui se posent au secteur”, ajoute la même source.

Par ailleurs, “il a été mis fin aux fonctions de Abdelkrim Dahmani en sa qualité de DG d’Algérie Poste, appelé à d’autres fonctions. Un cadre de cet Etablissement a été chargé d’assurer les fonctions de directeur général par intérim”. Il est mis fin également aux fonctions de Omar Benalia, en sa qualité de Directeur du Centre national des chèques postaux (CNCP) relevant d’Algérie Poste.(APS)

Politique

Le député démissionnaire Khaled Tazaghart condamné à un an de prison ferme

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le député démissionnaire Khaled Tazaghart a été condamné ce dimanche à un an de prison ferme avec mandat de dépôt, indique le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Poursuivi pour “incitation à attroupement”, “publications pouvant porter trouble à l’ordre public”, “violation des mesures du confinement sanitaire”, le procureur près le tribunal d’Akbou (Béjaia) avait requis un an de prison ferme et 100,000 DA d’amende.

Le prévenu a été arrêté samedi 26 septembre à 13h alors qu’il revenait de la marche de Kherrata qui s’est tenue le même jour. Il a par la suite été transféré au commissariat central de Béjaia où il a été placé en garde à vue.



Continue Reading

Politique

Bordj Bou Arreridj: Brahim Laalami condamné en appel à de la prison ferme et un million de DA d’amende

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le détenu Chems-Eddine Laalami dit Brahim a été condamné, en appel, ce dimanche par le tribunal de Bordj Bou Arreridj à 18 mois de prison ferme dans une affaire et à un an de prison ferme dans une autre, annonce le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Poursuivi dans six affaires au total pour “outrage à corps constitué”, “atteinte à un agent en plein exercice de ses fonctions”, “outrage à corps constitué par les moyens et des réseaux sociaux” et “diffamation”, entre autres, Brahim Laalami a également été condamné à une amende de 1 million de DA.

Pour rappel, Brahim Laalami a été condamné en première instance à 18 mois de prison ferme et une amende d’un million de DA d’amende.

Continue Reading

Politique

Le procès en appel d’Ali Haddad reporté au 11 octobre

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le procès en appel de l’homme d’affaires Ali Haddad, condamné en première instance, à une peine de 18 ans de prison ferme assortie d’une amende de 8 millions DA, a été reporté au 11 octobre.

Le report du procès intervient suite à la décision du Barreau d’Alger de boycotter les audiences au niveau de la Cour d’Alger et toutes les institutions y relevant à partir de ce dimanche 27 septembre, et ce, en solidarité avec le bâtonnier d’Alger après qu’une altercation avec un juge ait conduit à son hospitalisation.

D’autres anciens hauts-responsables sont aussi poursuivis dans cette affaire dont les deux anciens premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal et l’ancien ministre de l’industrie et des mines Abdeslam Bouchouareb.

Les prévenus sont poursuivis pour plusieurs chefs d’inculpation en lien avec la corruption, dont “obtention, en violation de la législation, de privilèges, d’avantages et de marchés publics”, “dilapidation de deniers publics”, et “conflits d’intérêts”.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR