Chakib Khelil convoqué ce dimanche par la Cour suprême : vers un lancement d’un mandat d’arrêt international

Le compte Facebook de Chakib Khelil piraté!

Crédit photo: DR | Le compte Facebook de Chakib Khelil piraté!

Grand Angle (300x600)

L’ancien ministre de l’Energie, Chakib Khelil, est convoqué pour comparaître, ce dimanche 14 juillet, devant le juge enquêteur près la Cour suprême. Chakib Khelil devrait être entendu pour des faits de corruption, rapportent plusieurs sources médiatiques.

 

L’ancien ministre devrait être entendu, aujourd’hui, par le juge enquêteur près la Cour suprême dans le cadre de l’affaire Sonatrach I et II, une affaire qui a déjà été instruite par la Justice, mais rouverte depuis quelques temps.

Il convient de souligner que plusieurs ex-hauts responsables sont impliqués dans ce dossier Sonatrach qui constitue un des plus grands scandales financiers de l’ère de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika, dont l’ex-Premier ministre Ahmed Ouyahia, attendu lui aussi cette semaine à la Cour suprême, au même titre que l’ex-ministre de l’Énergie Youcef Yousfi, l’ex-ministre de l’Industrie et des Mines Abdeslam Bouchouareb, recherché par la justice algérienne, des dizaines de hauts cadres de la compagnie pétrolière Sonatrach et ses filiales, mais aussi des témoins.

Les principaux chefs d’accusation retenus contre M. Chakib Khelil ont trait à des infractions à la réglementation des  changes et au mouvement des capitaux de et vers l’étranger, ainsi que le non-respect des dispositions du code des marchés publics, a indiqué la Cour suprême dans un communiqué. Le dossier de Chakib Khelil a été transféré à la Cour suprême.

Il est à noter que si Chakib Khelil ne se présente pas ce dimanche devant le juge d’instruction, il fera sans doute l’objet d’un mandat d’arrêt international. Dans ce cas, ce serait la deuxième fois que la justice algérienne délivre un mandat d’arrêt international contre lui. En effet, l’ancien procureur général près la Cour d’Alger, Belkacem Zeghmati, avait lancé en août 2013 un mandat d’arrêt international contre Chakib Khelil. Une décision qui avait défrayé la chronique et avait fait couler beaucoup d’encre en son temps.

Adsence Milieu article