Connect with us

Sport

C1: 6e sacre pour le Bayern Munich, plus que jamais roi d’Europe

Avatar

Published

on

© DR | Kingsley Coman, auteur de l'unique but de la finale de la ligue des champions

Insubmersible Bayern. Munich a assumé son statut de géant du football dimanche à Lisbonne pour mettre fin au rêve du Paris SG et décrocher sa sixième Ligue des champions (1-0). Le sacre d’un habitué de la compétition, sans partage pour les ambitions du nouveau venu parisien.

1974, 1975, 1976, 2001, 2013 et donc, 2020. Six sacres et une suprématie indiscutable en Europe cette saison: le Bayern a rappelé au Vieux Continent que ses clubs les plus historiques ne permettraient pas si facilement aux écuries montantes d’ajouter leur nom au palmarès de la Coupe aux grandes oreilles.

Ce n’est sûrement pas un hasard si les sept derniers clubs à avoir disputé leur première finale dans la compétition se sont tous inclinés, PSG inclus. Ce n’est peut-être pas une coïncidence non plus si l’unique buteur de la soirée fut Kingsley Coman, le Français, l’ancien Parisien, symbole s’il en faut du coup d’avance dont dispose le Bayern sur son rival tricolore.

“Mon coeur était 100% Bayern car je suis 100% professionnel, mais je vais pas mentir (…) ça fait un peu mal au coeur”, a réagi le héros du soir au micro de RMC Sport, évoquant des “sensations extraordinaires”. Le club parisien, qui fêtait tout juste ses 50 ans, n’avait d’ailleurs même pas quatre années d’existence lorsque les Bavarois de Gerd Müller et Uli Hoeness soulevaient leur premier trophée…

Et ces années d’écart se sont vues, sur la pelouse d’un stade de la Luz sans spectateurs, où Munich a assumé son statut, pressant haut et dominant la possession du ballon dès l’entame de la rencontre, et maintenant jusqu’au bout une intensité de champion malgré les temps forts du PSG.

Triplé pour le Bayern

Le succès est exceptionnel aussi pour l’entraîneur Hansi Flick, propulsé en quelques mois d’intérimaire à véritable guide suprême de l’armada bavaroise, un parcours improbable pour ce technicien âgé de 55 ans bien plus habitué au rôle d’adjoint ces dernières années.

Dimanche encore, Flick a eu tout bon: en titularisant Coman à la place du Croate Perisic, seul changement dans son équipe type du tournoi final, il a misé avec brio sur la vitesse du Français, peut-être aussi sur son envie de revanche face à ce club qui n’a pas su le faire éclore au plus haut niveau.

C’est également la victoire de l’expérience et de la régularité, celle d’un Bayern rarement absent sur la scène continentale, qui disputait là sa troisième finale lors des neuf dernières C1, pour deux titres désormais. Un Bayern présent dans le dernier carré lors de sept de ces neuf éditions, un stade que Paris découvrait cette année…

Déjà auteurs de cette performance en 2013, les Bavarois rééditent le fabuleux triplé Coupe nationale-C1-Championnat, et confirment aux yeux du monde qu’ils disposent d’un effectif cinq étoiles – ou plutôt désormais six étoiles.

Le Polonais Robert Lewandowski, meilleur buteur de l’édition 2020 de la Ligue des champions (15 unités), n’a certes pas marqué dimanche malgré un tir sur le poteau (22e) et une tête magnifiquement stoppée par Keylor Navas (31e), mais son activité incessante a usé la défense parisienne.

C’est d’ailleurs l’attaquant bavarois qui aspire vers lui le jeune Thilo Kehrer sur l’action du but, laissant un boulevard au deuxième poteau à Coman, idéalement servi par Joshua Kimmich et buteur de la tête (59e).

Neymar et Mbappé patienteront

Un effectif qui a par ailleurs su se relever de la blessure en première période du défenseur Jérôme Boateng, l’un des hommes d’expérience du Bayern, avec Manuel Neuer.

Le gardien allemand, champion du monde 2014 et revenu à son meilleur niveau, a encore brillé, notamment sur un double arrêt sorti de nulle part devant Neymar (18e).

Le Brésilien, joueur le plus cher du monde, n’aura pas su relever le PSG, et sera resté incapable d’inscrire le moindre but dans ce tournoi final, malgré des éclairs de génie en pagaille. Il a terminé la soirée en larmes, seul, sur le banc de touche, marqué comme rarement depuis son arrivée à Paris.

La déception est égale pour Mbappé, blessé à une cheville il y a moins d’un mois et pourtant de retour pour “marquer l’histoire”, comme il aspire à le faire. Mais le jeune champion du monde devra patienter pour inscrire cette glorieuse ligne à son palmarès déjà bien garni.

Car ce n’était pas l’année de Paris, c’était bien celle du Bayern, intouchable depuis la reprise du football post-coronavirus. La pandémie aura bouleversé la planète football, contrainte de revoir ses plans pour terminer sa compétition de clubs reine, dont le trophée a été soulevé dans un stade vide. Mais elle n’aura pas chamboulé l’ordre établi.

Sport

Classement Fifa : l’Algérie se maintient à la 35e place

Avatar

Published

on

By

L’Algérie occupe toujours la 35e position au classement de la Fédération internationale de football (Fifa), selon l’édition du mois de septembre publiée jeudi par l’instance sur son site officiel et qui reste dominé par la Belgique.

Les “Verts”, dont la dernière sortie remonte au mois de novembre 2019 à l’occasion des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2021, sont au pied du podium au niveau africain, devancés par les “Lions” du Sénégal (20es), les “Aigles de Carthage” de Tunisie (26es) et les “Super Eagles” du Nigeria (29es).

Le Zimbabwe, prochain adversaire de l’Algérie en qualifications de la CAN-2021 en novembre,  est scotché à la 111e position. Les deux autres concurrents des “Verts” dans le groupe H, la Zambie et le Botswana, sont logés respectivement aux 88e et 148e places.

 Les prochaines dates Fifa en octobre constituent une occasion pour les sélections africaines de renouer avec la compétition dans le continent, suspendue depuis le mois de mars en raison de la pandémie de Covid-19.

Les hommes de Djamel Belmadi devraient disputer deux rencontres amicales en Europe contre des adversaires dont l’identité n’a pas été encore dévoilée par la Fédération algérienne. Fait notable, c’est la première fois que trois pays africains figurent dans le Top 30 du Classement FIFA, depuis l’édition de janvier 2018.  En revanche, les sélections européennes ont repris le chemin des terrains à l’occasion des matchs de la Ligue des nations 2021. Les 54 matchs européens qui se sont déroulés début septembre dans le cadre de la Ligue des nations de l’UEFA ont eu un impact immédiat sur le classement Fifa, resté figé depuis le 9 avril. Si le quatuor de tête – emmené par la Belgique, suivie par la France, le Brésil et l’Angleterre – demeure inchangé, le Portugal (5e, +2) fait son apparition dans le Top-5 à la faveur de ses victoires face à la Croatie (8e, -2) et à la Suède (18e, -1).

Autres progressions notables, l’Espagne (7e, +1), l’Italie (12e, +1), les Pays-Bas (13es, +1) et l’Allemagne (14e, +1) gagnent chacun une place dans la hiérarchie mondiale. Le Pays de Galles (21e, +2) grimpe lui de deux échelons mais reste aux portes du Top-20.

Sans jouer, l’Iran (30e, +3) intègre le Top-30 en profitant des faux pas de la Serbie (31e, -2) et de la Turquie (32e, -3).Le prochain classement Fifa sera publié le 22 octobre 2020.

Top-10 africain:

1.Sénégal (20e mondial)

2.Tunisie (26e)

3.Nigeria (29e)

4.Algérie (35e)

5.Maroc (43e)

6.Egypte (51e)

7.Cameroun (53e)

8.Mali (57e)

9.RD Congo (57e)

10.Burkina Faso (50e).

Continue Reading

Sport

Abderrahmane Hammad nouveau président du Comité olympique et sportif algérien (COA)

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Abderrahmane Hammad, élu nouveau président du COA

L’ancien athlète du saut en hauteur, Abderrahmane Hammad a été élu nouveau président du comité olympique algérien (COA) à l’issue de l’assemblée générale élective, tenue ce samedi.Il devient ainsi le 14e président du COA.

Le nouveau patron du COA a récolté 105 voix, soit 60 voix des fédérations olympiques qui possèdent chacune quatre voix et 45 voix des fédérations non olympiques qui possèdent une seule voix chacune.

De son côté, Mabrouk Kerboua a récolté 32 voix (24 voix des fédérations olympiques), alors que Soumia Fergani a récolté 5 voix (4 voix des fédérations olympiques).

Pour sa part, le quatrième candidat, à savoir, Sid-Ali Lebib a décidé de se retirer de la course juste avant le début des travaux. Dans lettre adressée au secrétariat général du COA, l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports et ex-président du COA a expliqué que sa démarche a été motivée par l’absence des conditions sanitaires. 

Pour rappel, Abderrahmane Hammad a obtenu la médaille de bronze du saut en hauteur au jeux olympique de Sydney (Australie) en 2000.

Continue Reading

Sport

Deux ans de suspension avec proposition de radiation à vie contre Cherif Mellal

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le président de la JSK, Chérif Mellal n’a pas eu, finalement une altercation verbale, avec le frère du patron du FCE, Rebouh Haddad. Contrairement à la version donnée, hier soir, et rapportée par certains sites, le frère d’Ali Haddad n’était à l’origine de la colère du premier responsable de la JSK.

Le président de la JS Kabylie, Cherif Mellal, déjà sanctionné de deux ans de suspension ferme en 2019, a écopé de deux ans de suspension “de toute fonction officielle et/ou activité en relation avec le football” avec “proposition de radiation à vie”, a annoncé, jeudi, un communiqué de la Ligue de football professionnel (LFP).

Selon la même source, Mellal est sanctionné pour “violation de l’obligation de réserve, outrage à la fédération, ligue et de leurs structures et membres, atteinte à la dignité et à l’honneur à leurs membres, et non respect des décisions des commissions juridictionnelles”.

“Quoiqu’il était sous le coup d’une sanction initiale d’interdiction de toute activité en relation avec le football (PV n 58 en date du 20/06/2019 sanctions initiales deux (2) ans de suspension ferme de toute fonction officielle et/ou activité en relation avec le football avec proposition de radiation à vie a/c du 20/06/2019) , il a tenu en deux reprises une conférence de presse en sa qualité de président du club avec des déclarations et propos en violation des dispositions du code disciplinaire de la FAF, et conformément à l’article 22 du code disciplinaire qui stipule l’interdiction de toute activité en relation avec le football comprend, l’interdiction : administrative, sportive et de représentation du club ou autres”, explique le document.

La LFP a donc décidé de “deux (02) ans de suspension ferme de toute fonction officielle et/ou activités en relation avec le football avec proposition de radiation à vie de toutes compétitions ou activités sportives”.

Cherif Mellal devra aussi s’acquitter d’une amende d’un million (1.000.000) de DA d’amende pour le club.



Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR