Connect with us

Monde

Brexit: l’Union européenne et le Royaume-Uni ont trouvé un terrain d’entente

Published

on

L’Union européenne et le Royaume-Uni sont enfin parvenus ce jeudi 24 décembre à un accord post-Brexit sur leur futures relations commerciales à une semaine de l’échéance prévue le 31 décembre, date à laquelle les Britanniques, auront officiellement quitté l’UE. Les anglais évitent donc de justesse un « no deal » avec les 27 Etats membres, rapportent des sources européennes à l’AFP.

Après des négociations laborieuses qui ont duré dix mois, l’Union européenne et le Royaume-Uni ont fini par trouvé un accord. En effet, deux sources européennes ont confirmé à l’AFP que les négociateurs des deux camps avaient trouvé un terrain d’entente déclarant qu’“un accord est conclu”.

Cet accord, “bon pour l’Europe et le Royaume-Uni “, pose des “ fondations solides pour le départ d’un ami de longue date “, a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, lors d’une conférence de presse tenue dans l’après-midi avec le négociateur européen, Michel Barnier. Ajoutant que “nous pouvons laisser le Brexit derrière nous” et que “l’Union européenne [allait] pouvoir passer à une nouvelle étape ».

Affaire conclue

De son coté, Boris Johnson, le Premier ministre britannique, s’est félicité sur Twitter qu’un accord a été trouvé. “Affaire conclue “, a-t-il écrit, accompagnant son message d’une photo de lui-même heureux, bras écartés, les deux pouces en l’air.

La ministre britannique au Commerce international, Liz Truss a quant a elle salué la nouvelle, sur Twitter, déclarant que “Nous aurons une relation commerciale solide avec l’UE et approfondirons nos échanges avec nos partenaires dans le monde entier grâce à notre politique commerciale indépendante “.

Cette entente de libre-échange post-Brexit, permet ainsi d’éviter un «no deal» potentiellement dévastateur, selon une source gouvernementale britannique.

Toutefois, les Etats membres doivent encore approuver une procédure d’application provisoire de l’accord, afin qu’il entre en vigueur dès le premier jour de la nouvelle année. Un processus qui devrait prendre plusieurs jours.

Des désaccords importants ont subsisté jusqu’au dernier moment, notamment concernant le partage des quelque 650 millions d’euros de produits pêchés chaque année par les pêcheurs européens dont la France, les Pays-Bas, le Danemark ou l’Irlande dans les eaux britanniques. 

Dans ce sens, les tractations ont mis l’accent sur le partage des quelque 650 millions d’euros de produits pêchés chaque année par l’UE dans les eaux britanniques et sur la durée de la période d’adaptation pour les pêcheurs européens . Les Européens proposent donc de renoncer à un pourcentage de 25% de ce montant sur une période de six ans, selon une source européenne.

 

 

 

 

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR