Connect with us

Politique

Brandie lors de la marche des étudiants : La plateforme du Hirak est prête

Melissa NAIT ALI

Published

on

© DR | Liste des exigences transcrites par les étudiants lors du 47e mardi du Hirak

Pour la première fois depuis le début du mouvement populaire, le 22 février 2019, la liste des exigences est transcrite sur une grande banderole brandie à l’occasion de la 47e marche des étudiants, qui a eu lieu aujourd’hui à Alger. Le Hirak élabore sa plateforme de revendications.

Contrairement aux allégations des partisans du pouvoir qui tentent de faire croire que le Hirak n’a pas de « revendications claires », mis à part l’opposition au 5e mandat du président déchu Abdelaziz Bouteflika, la réponse est enfin donnée. Les manifestants ont, en effet, confectionné une grande banderole sur laquelle ils ont énuméré les 14 revendications du Hirak. Elles résument l’ensemble des demandes émises par les manifestants depuis plus de 10 mois.

Il s’agit de la « réalisation d’une transition démocratique », de « l’ouverture des champs politique et médiatique », de la « séparation des pouvoirs » et de la « réduction des pouvoirs du président ». Le document invite également les juristes « à donner des traductions légales permettant la satisfaction des revendications du Hirak ».

En outre, le Hirak exige l’amendement des dispositifs législatifs, notamment la loi électorale, la loi concernant l’autorité des élections, les lois sur les partis et les associations et tous les textes régissant les libertés individuelles et collectives, ainsi que le code pénal.

Cette plateforme exige aussi la dissolution du parlement, des assemblées élues au niveau local, des partis FLN et RND et des syndicats proches du pouvoir, pour agréer de nouveaux partis et de nouvelles associations.

Poursuivant, la plateforme insiste sur l’indépendance de la Justice, la suppression du principe de la désignation par décret présidentiel et la levée de la qualité de premier magistrat du pays au président de la République. En outre, le mouvement exige une réelle ouverture du champ médiatique et la libération de l’espace public, ainsi que la poursuite de la lutte contre la corruption en ciblant les symboles de l’ancien régime.

La plateforme exige aussi la fin des injonctions de l’institution militaire qui doit, selon le document, se contenter de l’accompagnement du processus choisi par le peuple. En outre, la plateforme exige la révision de toutes les lois adoptées en 2019.

Enfin, les concepteurs de ce document appellent à l’organisation d’un congrès national et populaire représentant toutes les catégories de la société.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR