Connect with us

Politique

Brahim Laalami hospitalisé après une arrestation musclée

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

L’activiste Chems Eddine Laalami dit Brahim est hospitalisé après une arrestation musclée ce matin à Bordj Bou Arreridj, a-t-on appris de sources informées.

Arrêté ce matin, une semaine après sa libération, Brahim Laalami a été électrocuté avec un Shocker à impulsions électriques (taser), nous dit-on. Déjà affaibli par une grève de la faim qu’il a entamé le 03 août et qu’il a maintenu jusqu’à sa libération le 30 du même mois, l’activiste a été transporté aux urgences. Il serait dans le bloc opératoire entrain de subir une intervention chirurgicale.

Pour rappel, Brahim Lalaami a été condamné en appel, le 30 août, par la cour de Bordj Bou Arreridj, à deux mois de prison ferme. Il a quitté la prison le jour même après avoir purgé sa peine.

Placé sous mandat de dépôt le 03 juin dernier par le tribunal de Bordj Bou Arreridj, Lalaami a été condamné le 23 juillet à 18 mois de prison ferme et à la lourde amende d’un (1) million de DA (100 millions de centimes) pour six affaires au total.

Poursuivi pour “outrage à corps constitué” et “atteinte à un agent en plein exercice de ses fonctions”, entre autres, le Procureur de la République avait requis, le 16 juillet, un an de prison ferme dans une affaire, 06 mois de prison ferme dans une autre et plusieurs amendes dans les 4 autres affaires.

Manifestation de soutien

Selon le comité national pour la libération des détenus (CNLD), Brahim Laalami a été arrêté avec ses trois frères “Yasser , Moussa et Mohamed” et “son ami Mourad”.

Après sa violente arrestation ce matin, une marche a eu lieu vers 17h à Oran en soutien à Brahim Laalami. Plusieurs dizaines de citoyens ont pris part à la marche scandant, entre autres slogans, “Brahim Laalami est un homme qui ne s’achète pas”, “Abdelmadjid Tebboune est illégitime, il a été ramené par l’armée”.

Continue Reading
Comments