Connect with us

Politique

Bordj Bou Arreridj: La Cour confirme les peines prononcées contre Brahim Laalami

Published

on

© DR |

La Cour de Bordj Bou Arrerij a confirmé ce lundi 11 octobre les peines prononcées dans trois dossiers contre l’activiste Chams Eddine Laalami dit Brahim, a-t-on appris auprès de son avocat, maitre Zine Boukhari.

Lors du procès en appel qui a eu lieu le 04 octobre dans la Cour de Bordj Bou Arreiridj, le procureur Général a requis l’aggravation de la peine prononcée en première instance pour les deux premiers dossiers et la confirmation de la peine dans le troisième dossier.

Dans la première affaire, rappelons le, l’activiste a été jugé en février 2021 et condamné à 2 ans de prison ferme le 15 février. Le jugement dans les deux autres affaires a été prononcé le 11 juillet 2021 et Brahim Laalami a été condamné à 2 ans de prison ferme et 200,000 DA d’amende dans chacun des deux dossiers.

L’activiste est poursuivi pour “discours de haine”, “outrage à corps constitué”, “diffusion de fausses informations” dans le premier dossier en plus de l’accusation “incitation à attroupement non armé” dans le second, selon le Comité National pour la Libération des détenus (CNLD).

Pour rappel, Brahim Laalami a bénéficié d’une remise en liberté le 20 février dans le cadre de la grâce présidentielle décrétée par Abdelmadjid Tebboune. Brahim Laalami a été arrêté une nouvelle fois en juin dernier à l’Ouest du pays alors qu’il tentait de se rendre clandestinement en Europe. Il a été condamné à trois mois de prison ferme sans mandat de dépôt dans ce dossier. Mais, étant poursuivi dans d’autres affaires Brahim Laalami n’a pas été libéré mais transféré vers Bordj Bou Arreridj.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR