Connect with us

Monde

Beyrouth: des Libanais en colère se préparent à manifester pour demander des comptes

Avatar

Published

on

© DR | Beyrouth, les libanais en colère contre leur Gouvernement

Des milliers de Libanais se préparent samedi à une importante manifestation contre la classe politique qu’ils rendent responsable de la terrible explosion ayant dévasté une partie de Beyrouth, faisant plus de 150 mots tandis qu’une soixantaine de personnes sont toujours portées disparues.

Deux jours après une visite historique du président français, Emmanuel Macron, l’activité diplomatique s’intensifie à Beyrouth pour organiser le soutien international au pays sinistré, à la veille d’une conférence de donateurs.

Pour le quatrième jour consécutif, Beyrouth s’est réveillée au son du verre brisé ramassé dans la rues par les habitants et une armée de volontaires, équipés de balais, mobilisés dès la première heure.

L’explosion au port mardi, dont les circonstances ne sont toujours pas élucidées, aurait été provoquée par un incendie qui a touché un énorme dépôt de nitrate d’ammonium, un substance chimique dangereuse.

Les vidéos spectaculaires prises après la déflagration montrent un champignon que beaucoup ont comparé à ceux des bombes atomiques sur le Japon en 1945, alors que des secouristes ont comparé les scènes de destruction à celles résultant d’un séisme.

La catastrophe a fait au moins 154 morts, plus de 5.000 blessés dont au moins 120 sont dans un état critique, selon le ministère libanais de la Santé, ainsi que près de 300.000 sans-abri. Plus de 60 personnes sont toujours portées disparues, alors que les espoirs de retrouver des survivants s’amenuisent.

Le Jour du Jugement

Toujours sous le choc après cette explosion d’une violence inégalée dans l’histoire du pays, nombre de Libanais demandent des comptes à une classe politique dont ils dénoncent l’incurie et la corruption. Sur la place des Martyrs, épicentre de la contestation populaire depuis octobre dernier et où la manifestation est prévue dans l’après-midi, sous le thème “Le Jour du jugement”, des militants ont déjà dressé une potence.

“Après trois jours passés à déblayer les décombres et panser nos plaies, il est temps de laisser exploser notre colère et de les sanctionner pour avoir tué des gens”, affirme Farès al-Hablabi, 28 ans. “Nous devons nous dresser contre tout le système (…) le changement doit être à la mesure de l’ampleur de la catastrophe”, ajoute ce militant descendu dans la rue dès le déclenchement du soulèvement populaire le 17 octobre 2019.

Si le mouvement s’est essoufflé au cours des derniers mois, notamment en raison de la pandémie de coronavirus — qui continue de s’aggraver au Liban –,le drame pourrait le relancer de plus belle. “Nous n’avons plus rien à perdre. Tout le monde doit descendre dans la rue”, affirme Hayat Nazer, une militante à l’origine de nombreuses initiatives de solidarité.

Le président Michel Aoun, de plus en plus décrié, a dit clairement vendredi qu’il s’opposait à une enquête internationale, affirmant que l’explosion pourrait avoir été causée par la négligence ou par un missile. Une vingtaine de fonctionnaires du port et des douanes ont été interpellés, selon des sources judiciaire et sécuritaire.

Assistance immédiate

Deux jours après la visite de M. Macron, qui a critiqué sévèrement la classe politique, une visioconférence des donateurs en soutien au Liban aura lieu dimanche, co-organisée par l’ONU et la France, a indiqué la présidence française à l’AFP.

Le président américain, Donald Trump, a annoncé qu’il y participerait. “Tout le monde veut aider!”, a-t-il tweeté. Le Liban est en plein naufrage économique, après avoir fait défaut sur sa dette, et ses dirigeants ont été incapables de s’entendre sur un plan de sauvetage économique avec le Fonds monétaire international (FMI).

Le président du Conseil européen, Charles Michel, est attendu samedi à Beyrouth, pour témoigner de la “solidarité” des Européens “choqués et attristés”. L’UE a déjà débloqué 33 millions d’euros. Le chef de la Ligue arabe, Ahmad Aboul Gheit, ainsi que le vice-président turc Fuat Oktay et le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu, se sont également rendus samedi à Beyrouth pour assurer les responsables libanais de leur soutien.

Sans attendre, plusieurs pays ont dépêché du matériel médical et sanitaire ainsi que des hôpitaux de campagne.L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est en effet inquiétée de la saturation des hôpitaux déjà mis à mal par la pandémie de nouveau coronavirus, des pénuries de médicaments et d’équipements médicaux, réclamant 15 millions de dollars.

Alors que les responsables étrangers se succèdent et que l’aide internationale afflue, les dirigeants honnis du Liban tentent clairement de tirer avantage de la situation, estime l’analyste Nasser Yassin, de l’Institut Issam Fares. “La crainte est que les autorités tirent profit de ce désastre et de l’attention arabe et internationale pour se remettre à flot”, dit-il.

Monde

Coronavirus: plus d’un million de décès dans le monde

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le nombre de décès liés à la pandémie de coronavirus a dépassé dimanche la barre d’un million, selon un bilan établi par l’AFP.
Plus de 32,9 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 22,5 millions sont aujourd’hui considérés comme guéris, selon la même source.

6 millions de cas en Inde

L’Inde a dépassé lundi la barre des 6 millions de cas. Le pays recense entre 80.000 et 90.000 nouvelles infections chaque jour. Il compte près de 100,000 cas de décès.

Le Bénin renforce les mesures sanitaires

Le gouvernement béninois a décidé de renforcer les mesures barrières contre la pandémie de COVID-19 à l’occasion de la rentrée scolaire pour l’année 2020-2021, a affirmé ce dimanche à Cotonou Salimane Karimou, ministre des Enseignements maternel et primaire.

Il précise qu’il s’agit, entre autres, l’obligation du port du masque pour tous les usagers (apprenants, enseignants, divers personnels de soutien), le lavage des mains et le respect de la distance de sécurité sanitaire d’au moins un mètre entre les personnes.

Australie: Le couvre-feu à Melbourne prend fin

Insaturé depuis deux mois pour endiguer la propagation du coronavirus, le couvre-feu pris fin lundi à Melbourne en Australie. Ceci intervient après la baisse du nombre de cas. En effet, seulement 5 nouveaux cas ont été enregistrés ces dernières 24h soit le nombre le plus bas depuis juin dernier.

Plus de 35,000 décès en Afrique

Le nombre de cas confirmés de COVID-19 sur le continent africain s’est élevé samedi à 1.444.318 avec un bilan supérieur à 35.000 décès, a indiqué le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique).

Avec AFP et APS

Continue Reading

Monde

Coronavirus: le point sur la pandémie

Avatar

Published

on

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Premier salon de l’auto post-pandémie en Chine

La foule s’est pressée samedi au grand salon automobile de Pékin — le seul événement international du secteur cette année — au moment où les constructeurs automobiles cherchent de nouveau à attirer les clients malgré la crise du coronavirus.

Près d’un million de morts

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 993.438 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi à 11h00 GMT.

Plus de 32,6 millions de cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 22,3 millions sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 204.486 décès. Viennent ensuite le Brésil avec 141.406 morts, l’Inde avec 93.379 morts, le Mexique avec 75.844 morts et le Royaume-Uni avec 41.936 morts.

Le Pérou a dépassé samedi la barre des 800.000 cas confirmés, pour 32.142 morts.

Vaccins: Les capacités de l’Inde vont aider “toute l’humanité”

L’Inde, qui est le plus grand fabriquant de vaccins au monde, utilisera ses ressources dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 “pour toute l’humanité”, a promis samedi devant l’ONU son Premier ministre Narendra Modi.

Pour un accès libre aux vaccins

Lors de l’Assemblée générale annuelle des Nations Unies, l’Amérique latine et l’Australie ont appelé à la solidarité des grandes puissances, via notamment un accès libre aux futurs vaccins, alors que les Etats-Unis, l’Europe et le Japon ont déjà réservé plus de la moitié des doses prévues dans un premier temps.

Pas d’ouverture des stades en Italie

Les stades italiens ne doivent pas accueillir davantage de supporteurs que le millier actuellement autorisé, ont estimé samedi les experts chargés de conseiller le gouvernement italien.

Chute des recettes touristiques en Tunisie

La Tunisie a enregistré durant les neuf premiers mois de 2020 une baisse de 60% de ses recettes touristiques, essentielles pour son économie, a indiqué samedi le ministre du Tourisme, tandis que beaucoup d’hôtels fermés pendant la crise sanitaire pourraient ne pas rouvrir.

Incidents à Londres

Dix personnes ont été arrêtées et quatre policiers blessés samedi à Londres lors d’une manifestation qui a rassemblé des milliers d’opposants aux restrictions prises au Royaume-Uni face à la résurgence du nouveau coronavirus, a annoncé la police.

Forte hausse des cas de contamination à Rangoun

Rangoun, capitale économique et plus grande ville de Birmanie, est confrontée à une flambée du nombre de cas de contamination au nouveau coronavirus, le corps médical, déjà débordé par la situation, craignant des milliers de nouveaux cas dans les prochains jours, ont rapporté samedi des médecins et les medias.


Augmentation du taux de positivité en France

a France a enregistré plus de 14.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, un chiffre en légère baisse par rapport aux dernières 48 heures, mais le taux de positivité continue d’augmenter, selon les données publiées samedi soir par Santé publique France.

Manifestation à Jérusalem malgré l’isolement

Des milliers de manifestants anti-Netanyahu se sont rassemblés samedi soir devant la résidence à Jérusalem du Premier ministre israélien après les tentatives du gouvernement de limiter les rassemblements dans le cadre d’un durcissement des mesures anticoronavirus.

Continue Reading

Monde

Liban: le Premier ministre désigné renonce à former un nouveau gouvernement

Achour Nait Tahar

Published

on

Le Premier ministre libanais désigné a annoncé samedi renoncer à former un nouveau gouvernement pour remplacer celui qui a démissionné après la gigantesque explosion meurtrière au port de Beyrouth le 4 août, rapporte l’AFP.

N’ayant parvenu à former un gouvernement, Moustapha Adib s’est retirer de son poste de premier ministre. “Je m’excuse de ne pas pouvoir poursuivre la tâche de former le gouvernement”, a déclaré Moustapha Adib lors d’une allocution télévisée, après de longues négociations pour choisir une équipe gouvernementale approuvée par les différentes forces politiques rivales du pays.

Le président français Emmanuel Macron avait insisté lors de sa visite au Liban le 4 août, sur la nécessité de former un gouvernement de spécialiste pour mener des réformes urgentes.


Continue Reading
Advertisement

Tendances