Connect with us

Politique

Benflis essuie un nouveau revers dans son meeting à El Oued

Le candidat à la présidentielle du 12 décembre Ali Benflis n’a pas réussi jusqu’à présent à tenir un meeting sans qu’il y’ait des perturbations. Aujourd’hui, une cinquantaine de personnes ont été rassemblées dans une salle à El Oued, malgré les grands moyens déployés pour remplir les salles.

Bouzid ICHALALENE

Published

on

Ali Benflis, président du parti Talaie El Houriat

Le malheureux candidat pour les présidentielles de 2004 et 2014 a, une nouvelle fois, attiré les foudres des contestataires. Ces derniers se sont rassemblés devant la salle -protégée par un important dispositif sécuritaire- qui devait accueillir le candidat contesté, exprimant, sans feinte, qu’il n’était “pas le bienvenu à El Oued”.

À l’intérieur de la salle aussi, des manifestants contre la présidentielle ont interrompu Ali Benflis pendant son meeting : “Makach Intikhabat Maa El Issabat (pas d’élections avec la bande)”, “Klitou Leblad ya Saraqine (vous avez pillé le pays bande de voleurs)”. Les policiers en civil se sont vus obligés d’intervenir afin de neutraliser les manifestants qui ont perturbé le meeting.

C’est un début de campagne cauchemardesque pour ce “candidat poids lourd” qui vise le poste de président de la république pour la troisième fois. Ali Benflis est aussi critiqué pour avoir poursuivi sa campagne après l’arrestation des militants qui s’opposent à la présidentielle à Tlemcen, dont 4 sont condamnés à 18 mois de prison ferme.

En tous cas, le président de Talaie El Houriat, n’est pas bien parti, comme c’est le cas pour tous les autres candidat qui se lancent dans une course “impossible”, puisque la présidentielle est très contestée par la rue.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR