Connect with us

Société

Benbouzid : le déconfinement n’est envisageable que lorsqu’on s’approchera de zéro décès

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR | Le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a affirmé ce lundi à Médéa qu’un déconfinement n’est envisageable que lorsque’on “s’approchera de zéro décès” et lorsque “le nombre des nouveaux cas positifs sera réduit à un seuil moins inquiétant”.

C’est en marge de sa visite à l’hôpital Mohamed Boudiaf à la wilaya de Médéa que le ministre de la Santé a apporté des explications concernant la mesure de déconfinement. Selon lui, les restrictions imposées pour endiguer la propagation du coronavirus ne seront levées que quand “le nombre des nouveaux cas positifs sera réduit à un seuil moins inquiétant”.

lorsqu’on s’approchera de zéro décès, là on pourra aborder la question du déconfinement”, a-t-il déclaré à l’APS.

Abderrahmane Benbouzid a expliqué que la décision de maintenir la mesure de confinement dépend de l’évolution de la situation sur le terrain. Il appelle, dans ce sens, les citoyens à prendre conscience du danger que représente cette épidémie et de respecter les mesures
barrières qui sont “dans son intérêt et celui des autres”.

Porter un masque “doit faire partie de notre comportement quotidien, car c’est l’unique et meilleur moyen de se protéger contre la propagation du virus”, a-t-il affirmé.

En soulignant que le “citoyen doit savoir que la situation n’est pas réglée définitivement et que le risque persiste toujours”, le ministre a appelé la population a adopter le port du masque sans attendre que cette mesure leur soit dictée.

“Si tout le monde porte un masque, même de confection artisanale ou fait à la maison, ont parviendra, en peu de temps, à réduire la propagation du virus, voire l’éliminer totalement”, a-t-il indiqué en soulignant que le dispositif de “riposte” mis en place pour faire face à cette pandémie “aura peu d’impact, en l’absence de prise de conscience de la population”.

Société

Coronavirus : 155 nouveaux cas et 7 décès supplémentaires

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

155 nouveaux cas de coronavirus et 7 décès supplémentaires ont été signalés sur le territoire national au cours des dernières 24h, selon le dernier bilan du comité scientifique.

Ainsi, le bilan national s’élève à 51368 cas confirmés et 1726 décès depuis l’apparition de la pandémie au pays en février dernier.

Les cas de guérisons ont eux atteint un total de 36063 après le recensement de 101 nouveaux cas de guérison au cours des dernières 24h

Continue Reading

Société

Tassili Airlines dément le crash de l’un des ses avions

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on


La compagnie nationale, Tassili Airlines a démenti, mardi, via un communiqué, le crash de l’un de ses avions à l’Est du pays contrairement à ce qu’a été rapporté lundi sur les réseaux sociaux.

“Tassili Airlines SPA tient à apporter un démenti catégorique concernant la fausse information (fake news), relayée par une page Facebook. La fake news en question faisant état d’un supposé accident aéronautique ayant impliqué l’un des appareils de la compagnie à l’Est du pays”, a indiqué un communiqué de la compagnie publique.

Tassili Ailrlines a affirmé que “tous ses appareils ont rejoints leurs aéroports de destination sans aucun problème”.

Plusieurs pages facebook ont relayé lundi une information sur un prétendu crash d’avion appartenant à la comapgnie Tassili Airlines à Ain Mlila à l’Est du pays.

A cet effet, Tassili Airlines a indiqué qu’elle se réservera “le droit d’entreprendre toutes les actions légales à même de préserver sa réputation des “Fake news” dont elle a été victime lundi 28 septembre 2020″.

Continue Reading

Economie

Ministère de l’Energie: vers la suppression de l’essence super avec plomb

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

L’essence super avec plomb ne sera plus commercialisé au niveau des stations services à partir de l’an 20201 tandis que deux types d’essence seront commercialisés sur le marché, à savoir l’essence normale et super sans plomb, a annoncé lundi le ministère de l’Energie.

Via un communiqué, le ministère a précise que cette décision a été motivée par la “nuisance” de l’essence super avec plomb sur l’environnement.

Ce type de carburant va être supprimée en grande partie ou reformulée avec retrait du plomb pour être transformée en super sans plomb avec un indice d’octane supérieur à 92, ce qui permettra de mettre fin à l’importation d’essence sans plomb”, a indiqué le communiqué rapporté par l’APS.

En outre, le même document informe que deux types d’essence seront commercialisés sur le marché, à savoir l’essence normale et super sans plomb.

“L’essence normale, qui a un indice d’octane entre 86 et 89 est consommée surtout par des véhicules ne nécessitant pas une qualité avec un indice d’octane supérieur. Le marché national peut être approvisionné à 100% par nos raffineries”, a fait savoir le communiqué.

Quant à l’essence super sans plomb avec un indice d’octane 95, le ministère a expliqué que “nous ne produisons pas assez”, mais l’Algérie “a besoin en ce moment d’importer des volumes de compensation”. L’arrêt de son importation sera compensé sur le marché national par le traitement et la reformulation de l’essence super avec plomb, a souligné le ministère de l’Energie.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR