Connect with us

Politique

Benbouzid: “l’Algérie connait une deuxième vague de Covid-19”

Feriel Bouaziz

Published

on

© DR | Le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid a confirmé ce dimanche que l’Algérie connait une seconde vague épidémiologique de coronavirus, qui serait “préoccupante”. Benbouzid écarte néanmoins le durcissement des mesures préventives, indiquant que le nombre de lits dans les hôpitaux recevant des patients contaminés par la Covid-19 est suffisant, assurant, par ailleurs, que la situation ne nécessite pas l’ouverture d’hôpitaux de campagne.

Invité ce matin à la chaîne III de la radio nationale dans l’émission l'”invité de la rédaction”, Abderrahmane Benbouzid, assure que “plus de 18000 lits ainsi que 1500 lits de réanimation ont été prévus pour recevoir des patients atteints de Coronavirus“.

En effet, “nous enregistrons actuellement l’hospitalisation de 7800 patients au niveau hospitalier, soit 42% de la capacité totale, en plus de 61% des lits de réanimation prêts à recevoir de nouveaux patients (39% sont actuellement occupés)“, annonce t-il.

Cependant, le Ministre de la santé à indiqué que “les hôpitaux de la capitale des wilayas de Tizi Ouzou, et Sétif subissent actuellement une forte pression au niveau des centres hospitaliers“.Tandis que, “dans d’autres wilayas seulement 5 ou 6 patients venus traiter, ont été enregistrés au niveau des hôpitaux pouvant accueillir une capacité de 200 à 250 lits“.

Faisant état de la situation alarmante des cas de contamination enregistrés ces derniers jours, M.Benbouzid a ajouté que “le nombre élevé des cas de contaminations est préoccupant” mais ne “nécessite pour autant le durcissement des mesures sanitaires“, indiquant ainsi que cela, se fera en “fonction de la situation épidémiologique dans chaque région“.

C’est pourquoi, note-t-il, il est important de poursuivre la mobilisation afin de faire face a ce fléau, et ce, en fournissant des lits suffisants ainsi que des stocks de médicaments et les équipements de protection.

En outre, le ministre à souligner que “l’avenir des élèves ne peut être sacrifié et la décision de garder les écoles ouvertes reste valable“, excepté “dans certains cas exceptionnels qui nécessitent selon lui la fermeture des établissements scolaire“.

Pour rappel, le premier ministre Abdelaziz Djerad a exclu la fermeture des écoles pour cause de hausse considérable des infections à la pandémie du coronavirus, enregistrées ces derniers jours, assurant que, le nombre de contaminations dans les écoles sur l’ensemble du territoire national ne nécessite pas leurs fermetures.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR