Connect with us

Politique

Belhimer met en garde l’AFP et menace de retirer son accréditation

Published

on

Le ministère de la Communication a mis en garde, mercredi, l’Agence France Press (AFP), l’appelant à « cesser immédiatement sa campagne d’hostilité haineuse contre l’Algérie », sous menace de retirer son accréditation. Une menace qui intervient après un reportage sur le phénomène de l’immigration clandestine en Algérie.

Dans un communiqué rendu public hier, le département d’Amar Belhimer a accusé ladite agence de presse d’être « le porte-parole des lobbies connus et des cercles officiels haineux de l’Algérie ».

« Elle est aussi devenue une tribune d’éloge des thèses des terroristes et un espace ouvert aux voix étrangères qui nourrissent une haine profonde et satisfaisante pour tout ce qui est algérien », a soutenu le ministère de la Communication.

« Face à ces dérapages répétés et à l’ensemble des transgressions inacceptables, nous demandons strictement à l’agence de presse française de cesser immédiatement sa campagne d’hostilité haineuse contre l’Algérie, sous peine d’appliquer la loi, ce qui est, le cas échéant, le retrait de son agrément et l’empêcher d’exercer en Algérie sous quelque prétexte que ce soit », a menacé le département ministériel.

L’AFP a déjà été pointée du doigt la mi-octobre en cours et accusée d’être « le porte-parole » du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), classé « organisation terroriste« .

« Le torrent de faux articles et de désinformation diffusé par cette agence à des fins subversives et ses efforts ciblés pour déformer l’image de l’Algérie et saper sa réputation est la meilleure preuve de son orientation non médiatique, suspecte et odieuse », a ajouté le département de Belhimer.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR