Connect with us

Politique

Béjaia: Yanis Adjlia condamné à deux mois de prison ferme

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

L’activiste Yanis Adjlia a été condamné ce mardi à deux mois de prison ferme et 50,000 DA d’amende par le tribunal de Béjaia pour “atteinte à la personne du président de la République” et “mise en danger de la vie d’autrui”, rapporte le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Selon la même source, l’activiste a été relaxé de l’accusation “attroupement non armé”.

Lors de son procès qui s’est déroulé le 27 octobre dernier au tribunal de Béjaia, le parquet avait requis trois ans de prison ferme. Arrêté le 05 octobre, Yanis Adjlia a été placé sous mandat de dépôt le lendemain. Il devrait donc quitter la prison en décembre.

Pour rappel, Yanis Adjlia a déjà été poursuivi dans une autre affaire auprès des activistes Marzouk Touati et Amer Berri.

Ils ont été placés sous mandat de dépôt en juin dernier après avoir été arrêtés lors d’une manifestation populaire. Lors du procès qui s’est déroulé le 1 juillet, le procureur près le tribunal de Béjaïa avait requis une peine de trois ans de prison ferme et 200.000 DA d’amende contre les trois manifestants.

Le 8 juillet, ils ont été condamnés à 100.000 DA d’amende pour “atteinte à la personne du président de la République”, mais relaxés des autres chefs d’accusation à savoir: “incitation à attroupement”, “publication et distribution de publications pouvant porter atteinte à l’unité nationale” et “mettre la vie d’autrui en danger durant la période du confinement”. lls ont donc été libérés le jour du verdict soit le 8 juillet.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR