Connect with us

Société

Bejaïa : Marche de protestation des travailleurs licenciés par Numilog

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Marche des travailleurs de Numilog à Bejaia

Les travailleurs de l’entreprise Numilog, filiale du groupe Cévital, ont organisé ce lundi un sit-in devant le siège de la radio Soummam suivi d’une marche dans les rues de la ville de Bejaia pour dénoncer la décision de leur employeur qui a mis fin à la relation de travail de 196 employés.

Une centaines d’employés de numilog, vêtus de gilets de l’entreprise, se sont rassemblés devant le siège de la radio Soummam à Bejaia pour exprimer leur mécontentement envers ce média public qui a passé sous silence le conflit qui les oppose avec la direction de l’entreprise depuis le mois de juillet.

Lors de la prise de parole, les travailleurs ont descendu en flamme le patron de groupe Cévital, Issad Rebrab, qu’ils accusent d’avoir piétiner leurs droits. “Il faut maintenir la mobilisation, nous devons rester unis“, déclare un manifestant sous les applaudissements de ses camardes protestataires. Et d’ajouter “on va pas se taire, nous allons défendre nos droits“, assène-t-il.

présent au rassemblement, le responsable de l’union local de l’UGTA a lui aussi désigné du doigt Issad Rebrab qui selon lui, il tourné le dos à l’UGTA ne voulons pas sections syndicales au sein de ses filiales.

Par ailleurs, la manifestation s’est déroulé sous surveillance policière. A la fin de la marche, les manifestants se sont dispersés dans le calme.

Le bras de fer entre les travailleurs et la direction de l’entreprise a commencé le 20 juin passé, quand les salariés ont décidé de créer une section syndicale pour défendre leurs droits. “C’est à partir de cette date que les harcèlements à l’encontre des employés ont commencé, notamment avec des questionnaires et des décisions de mutations”, déclare Lamine Zidane, l’un des grévistes et employés licenciés.

Il convient de rappeler, que c’est la section syndicale elle même qui a annoncé que “196 travailleurs de Numilog, une filiale de Cévital, viennent d’être destinataires de décisions de licenciement suite à une série de grèves cycliques de 03 jours observées hebdomadairement”.

Pour rappel, la direction a assuré que ce n’est rien de plus qu’un « mouvement illégal qui vise à paralyser le site de Numilog à Bejaia » nous a assuré hier, le directeur de communication du groupe Cevital Mouloud Ouali

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR