Connect with us

En continu

Bahbouh rencontre karim Younes et insiste sur des mesures d’apaisement avant l’organisation de l’élection présidentielle

Avatar

Published

on

Le président de l’Union des forces démocratiques et sociales (UFDS), Nourreddine Bahbouh, a affirmé, lundi, à l’issue de sa rencontre avec le coordintaur de l’Instance de dialogue et de médiation, Karim Younes, que le dialogue était “le meilleur moyen” pour sortir de la crise que vit le pays tout en  réclamant des mesures d’apaisement avant l’organisation de l’élection présidentielle

 

Bahbouh a fait savoir, lors d’une conférence de presse animée à l’issue de sa rencontre avec Karim Younes, que les discussions ont été “franches et fructueuse”, mettant l’accent sur la nécessité de prendre toutes les mesures d’apaisement à même de sortir de la crise politique que vit le pays avant l’organisation de l’élection présidentielle, selon un compte rendu de l’agence officielle.

Soulignant que la solution à la crise actuelle était “politique” et qu’elle passait par des mesures d’apaisement avant l’organisation de l’élection présidentielle, Noureddine Bahbouh a cité l’impératif de “l’ouverture des médias devant la classe politique, le départ du Gouvernement actuel et la libération des détenus arrêtés lors des manifestations. “C’est là les mesures d’apaisement incluses dans la plateforme de Ain Benian”, a-t-il rappelé selon la même source

D’autre part, le président de l’UFDS a réitéré le refus de son parti de l’association au dialogue des formations politiques et parties à l’origine de cette crise, et de la proposition d’un Conseil constitutif et d’un candidat consensuel.

Il a suggéré, dans ce sens, que le prochain mandat présidentiel soit “transitoire” consacré à l’ouverture de plusieurs chantiers, particulièrement l’amendemant de la Constitution et de la loi électorale et la réforme du secteur de l’information.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR