Connect with us

Politique

Auditionnés par la commission de discipline : Sâadaoui maintient ses déclarations, Halfaïa attends les résultats de l’enquête

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Nassim Sâadaoui à sa sortie du siège de la commission de discipline

Le manager Nassim Sâadaoui, a maintenu ses déclarations initiales lors de son audition ce lundi 1e juin par la commission de discipline de la ligue de football professionnelle au sujet de l’enregistrement concernant les matchs truqués dont il est impliqué avec le directeur général de l’entente de Sétif, Fahd Halfaïa.

“Toutes les preuves sont entre les mains de la justice. je suis convoqué par la brigade économique et financière de la police judiciaire de Setif, mais je me suis pas présenté. je me déplacerai incessamment. j’ai pas peur, j’ai rien fait”, déclarait à la presse Sâadaoui à sa sortie du siège de la commission de discipline où il a été auditionné pour la deuxième fois.

Et d’ajouter l’Entente est un grand club et je ne doute pas des excellents résultats qu’il a enregistré. J’ai un problème avec une seule personne. Certains disent que c’est une campagne orchestré contre le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Kheir Eddine Zetchi. A partir de maintenant, Quiconque touche à l’honneur de ma famille, répondra de ses actes devant la justice”

Pour sa part, Halfaïa, convoqué pour la deuxième fois par la CD avec Sâadaoui, a refusé de s’étaler sur les détails, préférant le recours à la justice.

“L’enquête est toujours en cours et le dossier est entre les mains de la justice. Je refuse d’entrer dans les détails, ce qui est certain que la vérité sera révélée cette semaine,”déclarait Halfaïa.

Toujours dans la même affaire, le commission de discipline a convoqué les deux présidents de CABBA, Anis Bin Hammadi, et US Biskra Abdullah Benaïssa.

Et ce dernier a révélé, hier, dimanche, une affaire grave, il a dit qu’une personne l’avait appelé pour arranger le match de son équipe contre l’ES Sétif, qui s’est soldé par la victoire de ce dernier à Biskra (2-0) pour le compte de la 21e journée du championnat de ligue 1.

Pour rappel, cette affaire a fait réagir le ministère de la Jeunesse et des Sports. Une plainte contre ex a été déposé. De son coté, la Fédération algérienne de football condamne fermement ces “pratiques odieuses”.

Politique

Timimoun: Yasser Kadiri à nouveau interpellé

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

L’ancien détenu Yasser Kadiri a de nouveau été interpellé ce lundi matin par la police de Timimoun, wilaya d’Adrar, alerte le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Les raisons de son interpellation sont pour l’instant inconnues mais, Yasser Kadiri se trouve au niveau du commissariat de Timimoun.

Yasser Kadiri a été condamné en appel en septembre dernier, avec l’activiste Ahmed Sidi Moussa, à 18 mois de prison sans mandat de dépôt assortis d’une amende de 100,000 DA.

Poursuivis pour “atteinte à la personne du président”, “atteinte à l’unité nationale” et “diffusion de publications pouvant porter atteinte à l’intérêt national“, les deux activistes du Hirak ont été condamnés en première instance, le 22 juillet, à six mois de prison dont trois mois ferme et trois avec sursis assortis d’une amende de 50.000 DA.

Placés sous mandat de dépôt le 05 mai par le tribunal de Timimoun, les deux détenus ont quitté la prison le 05 août après avoir purgé leur peine.

Continue Reading

Politique

Boumerdes : le dossier de Hamza Djaoudi renvoyé devant le tribunal correctionnel

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Le dossier du détenu Hamza Djaoudi a été renvoyé ce lundi par la chambre d’accusation de la Cour de Boumerdes devant le tribunal correctionnel après avoir relaxé le détenu de l’accusation “atteinte au moral des troupes de l’armée”, selon ses avocats.

Hamza Djaoudi est donc désormais poursuivi pour : “outrage à corps constitué”, “atteinte à la personnes du président de la République”, “publications Facebook pouvant porter atteinte à l’intérêt national”, et “incitation à attroupement non armé”, selon le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Pour rappel, Hamza Djaoudi a été placé sous mandat de dépôt le 18 juin dernier après avoir été arrêté le 16 juin devant son domicile puis placé en garde-à-vue. La date de son procès n’est pas encore programmée.

Il est à rappeler que Hamza Djaoudi, jeune capitaine de la marine marchande, a été arrêté une première fois le 22 août 2019 à Alger. Il a été placé sous mandat de dépôt à la prison d’El Harrach le même mois pour avoir dénoncé le monopole de la société DP World dans la gestion des ports algériens, selon ce qu’a été rapporté par le quotidien francophone El Watan.

Jugé puis condamné à un an de prison dont 8 mois avec sursis, le détenu a quitté la prison le jour du verdict de son procès, le 31 décembre, après avoir purgé sa peine de quatre mois de prison ferme.

Continue Reading

Politique

Expulsion d’étrangers radicalisés: Gérald Darmanin la semaine prochaine à Alger

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin effectuera à compter de dimanche prochain une visite officielle de deux jours en Algérie pour évoquer l’expulsion de “ressortissants radicalisés en situation irrégulière”, et ce, après la décapitation vendredi soir d’un enseignant d’histoire à Paris, selon Europe 1.

La visite du ministre français en Algérie interviendra après celle effectuée au Maroc, celle-ci a d’ailleurs été interrompue par l’attentant terroriste, et avant sa visite en Tunisie.

En effet, Gérald Darmanin s’est rendu au Maroc la semaine dernière pour parler du problème des mineurs isolés mais aussi pour demander à Rabat de récupérer “neuf de ses ressortissants radicalisés en situation irrégulière”, selon les informations d’Europe 1.

Selon la même source, le responsable français compte aborder le même sujet dimanche et lundi prochain à Alger puis la semaine suivante en Tunisie. Comme à Rabat, Gérald Darmanin sera accompagné à chaque visite par le patron de la DGSI.

Le ministre français avait annoncé en début octobre une visite prochaine au Maghreb sans donner de date précise. Cette visite qui avait pour but de traiter la question des migrants mineurs en France a donc été accélérée par la décapitation vendredi dans la région parisienne d’un professeur de collège par un réfugié tchétchène de 18 ans.

Il faut noter que ces visites entrent dans son programme d’expulser dans les prochaines heures de “231 étrangers fichés pour radicalisation à caractère terroriste”. Toujours selon Europe 1, l’opération concerne 180 personnes actuellement en prison et 51 autres en liberté qui devront être arrêtées dans les prochaines heures.








Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR