Suivez-nous

Monde

AstraZeneca: L’Agence européenne du médicament juge que les bénéfices du vaccin “l’emportent” sur les risques

Publié

le

© DR |

L’Agence Européenne du Médicament (EMA) a préconisé vendredi de continuer à administrer le vaccin d’AstraZeneca, alors que la polémique autour de l’antidote enfle et ses effets secondaires suscitent de plus en plus d’inquiétudes.

C’est une se basant sur une nouvelle étude menée suite à la requête de la Commission Européenne que l’EMA a réitéré cette préconisation. Pour l’agence sanitaire les bénéfices du vaccin, qui augmentent avec l’âge, “l’emportent” sur les risques.

«Les bénéfices de Vaxzevria (le nom du vaccin AstraZeneca) l’emportent sur les risques chez les adultes de tous les groupes d’âge», a déclaré le régulateur européen dans un communiqué repris par l’AFP.

Sur les 3,2 millions de millions de personnes injectées avec le vaccin co-développé par AstraZeneca et Oxford, 27 ont eu des caillots sanguins (thromboses) et 8 en sont décédées, selon des données officiels.

Plusieurs pays européens ont opté pour la suspension du vaccin tandis que d’autres ont changé les critères de son administration. C’est le cas de la France qui l’a limité aux personnes âgées de 55 ans et plus avant de recommander d’opter pour un vaccin différent lors de la seconde dose.

“Les effets secondaires sont négligeables“

En Algérie, où le vaccin est administré depuis le début février dernier, les spécialistes ont estimé que “la balance penche plus vers l’efficacité que vers le risque”.

Affirmant qu’aucun cas de thrombose n’a été signalé en Algérie, le professeur Ryad Mahiaoui, membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie, a affirmé le 18 avril dernier que les vaccins contre le nouveau coronavirus, quel que soit le laboratoire d’origine, ont les “mêmes effets secondaires” qui sont “négligeables“.

60% des personnes inscrites sur la plate-forme, mise par le ministère de la Santé à la disposition de la population, ont été vaccinées et qu’aucun effet secondaire grave n’a été signalé pour les trois vaccins par l’Agence de pharmacovigilance“, avait-il affirmé.








Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR