Connect with us

Société

Association des commerçants : “près de 80 000 commerçants ont cessé leur activité”

Avatar

Published

on

Le Président de l’Association nationale des commerçants et artisans algériens (ANCAA), Boulenouar El Hadj Tahar, a affirmé, dans un entretien accordé à El Watan que près de 80 000 commerçants ont cessé leurs activités ou versé dans l’informel.

Évoquant l’instabilité des prix des produits de large consommation, M. Boulenouar a indiqué que « les prix dépendent essentiellement de l’offre et de la demande. Lorsque ces deux éléments sont en équilibre, les prix restent stables. Tout déséquilibre dans l’un ou l’autre participe à la hausse ou à la baisse des prix ».

Le Président de l’ANCAA cite, à titre d’exemple la filière avicole, notamment le poulet de chair dont les prix, selon lui, “sont excessivement bas“, ajoutant dans la foulée que “de nombreux éleveurs crient à la perte. Une raison qui dissuade plusieurs d’entre eux à relancer leur activité pour les prochains mois“.

S’agissant de la filière des fruits et légumes, “l’absence d’une pluviométrie abondante et suffisante risque d’impacter directement sur les produits céréaliers et les récoltes des arbres fruitiers“, argue Boulenouar soulignant que les agriculteurs “craignent que  la sécheresse persiste jusqu’au mois de mars“.

Pour pallier à ces problèmes, Boulenouar exhorte les autorités à “agir rapidement pour absorber ce surplus de production et le stocker afin de garantir une stabilité de l’approvisionnement“. Ce qui réduira, selon lui, les pertes des éleveurs et leur permettra de relancer une nouvelle production en prévision du mois de Ramadhan.

Il propose aussi la création de nouveaux espaces commerciaux. “Le rapprochement du produit du consommateur met fin à la spéculation, augmente la concurrence et contribue à la baisse des prix“, a-t-il soutenu.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR