Connect with us

Monde

Assemblée de l’ONU : le covid 19, majeure préoccupation des états

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Antonio Guterres, SG de l'ONU

Le secrétaire générale des nations unies, Antonio Guterres a qualifié la pandémie du Covid-19 de “5e cavaliers des ténèbres” qui galope dans le monde entier. Il estime que le monde affronte un moment historique semblable à 1945.

Intervenant devant l’assemblée générales des nations unies, le secrétaire générale de l’organisation onusienne, Antonio Guterres a rappelé qu’en janvier dernier il avait identifié « quatre cavaliers » des ténèbres parmi nous – quatre menaces qui hypothèquent notre avenir commun. Il s’agit “des tensions géostratégiques mondiales, la crise climatique, qui menace notre existence même, la méfiance profonde qui ne cesse partout de gagner du terrain. Et quatrièmement, la face obscure du monde numérique”.

Mais un cinquième cavalier était tapi dans l’ombre, souligne-t-il, affirmant que “depuis le mois de janvier, la pandémie du COVID-19 s’est propagée au grand galop dans le monde entier, rejoignant les quatre autres cavaliers et ajoutant à leur fureur”, déclare le SG de l’ONU.

Selon le chef de l’OUN, la pandémie a mis à nu les fragilités du monde. Le creusement des inégalités, la catastrophe climatique, les divisions de plus en plus marquées au sein de la société et la corruption rampante.

Il faut avancer en faisant preuve d’humilité, et reconnaître qu’un virus microscopique a mis le monde à genoux, a-t-il souligné.

Et d’ajouter: “nous devons être unis. Nous avons bien vu que lorsque les pays choisissent de faire cavaliers seuls, le virus gagne du terrain”.

cessez-le-feu mondial

Lorsque la pandémie s’est installée, j’ai appelé à un cessez le feu mondial, déclare le responsable onusien.

Aujourd’hui, j’engage la communauté internationale à redoubler d’efforts pour que ce cessez-le-feu mondial devienne une réalité d’ici à la fin de l’année. Même lorsqu’un conflit fait rage, nous n’abandonnons pas notre quête de la paix, ajoute-il.

Un cessez-le-feu mondial s’impose pour éteindre les « conflits chauds. Mais nous devons aussi faire tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter une nouvelle guerre froide, prévient-il.

Par ailleurs, le chef de l’ONU a évoqué la tension qui ne cesse de monter entre les deux puissances mondiales à savoir les USA et la Chine. “Nous prenons une direction très dangereuse. Notre monde ne supportera pas un avenir dans lequel les deux plus grandes économies diviseraient la planète de part et d’autre d’une Grande Fracture, chacune bardée de ses propres règles commerciales et financières, de son propre Internet et de ses propres capacités en matière d’intelligence artificielle”, a-t-il encore prévenu..

Advertisement
Comments
Advertisement