Connect with us

Politique

Assassinat de Djamel Bensmail: 36 personnes arrêtées dont 3 femmes

Published

on

36 personnes impliquées dans le meurtre de Djamel Bensmail y compris trois femmes ont été arrêtées, selon la Police judiciaire. L’enquête se poursuit « pour arrêter les autres personnes impliquées ».

Lors d’un point de presse animé ce dimanche 15 août au niveau de l’école supérieure de police Ali Tounsi à Alger, le directeur de la Police judiciaire, Mohamed Chakour, a révélé que les éléments de la sûreté nationale ont réussi à intercepter 36 personnes impliquées dans le meurtre dont trois femmes notamment celle qui « incitait à bruler la dépouille ».

« L’homme ayant poignardé la victime dans le véhicule de police a aussi été arrêté alors qu’il tentait de fuir vers le Maroc », a indiqué Mohamed Chakour.

Ces interpellations, poursuit-il, ont pu avoir lieu « grâce aux images des prévenus qui ont été affichés » sur les réseaux sociaux.

Le même responsable a affirmé que l’enquête se poursuit pour « arrêter les autres personnes impliquées et tous ceux ayant participé à ce crime ».

« Djamel s’est réfugié chez la police »

Révélant plus de détails sur les circonstances du meurtre, le directeur de la Police judiciaire a indiqué que Djamel Bensmail s’était rendu à Larabaa Nath Irathen avec deux autres personnes. Après avoir été accusé de « pyromane », Djamel Bensmail s’était approché près d’une patrouille de police sur place.

« Cette patrouille l’a conduit au commissariat. Mais à leur arrivée, les policiers ont trouvé le poste de police encerclé par une foule hystérique qui les a empêchés d’accéder à l’Intérieur », a détaillé le responsable.

Alors que cette question a été relevée à plusieurs reprises, Mohamed Chakour a expliqué pourquoi la police a refusé d’use des tirs d sommation.

« Les policiers ont refusé d’user de tirs de sommation pour éviter tout dérapage sécuritaire », a-t-il indiqué.

Pour rappel, Djamel Bensmail a été lynché à mort mercredi 11 août dernier au village de Larabaa Nath Irathen et sa mise a mort a été retransmise en direct sur les réseaux sociaux. Ces séquences ont suscité choc et indignation chez les algériens qui ont réclamé à ce que Justice soit rendue à Djamel Bensmail. Le 12 août, le procureur de la République près le tribunal de Larbaa Nath Irathen a annoncé l’ouverture d’une enquête.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR