Connect with us

Politique

Arrêtés samedi dernier et placés en détention, 23 manifestants entament une grève de la faim

Published

on

© INTERLIGNES
© Interlignes, photo archive| Marche du 16 février 2021 à Kherrata

Les 23 manifestants arrêtés samedi dernier suite à une tentative de marche à Alger et placés en détention préventive à la prison d’El Harrach entament ce mercredi leur premier jour de grève de la faim, avons-nous appris auprès de leur avocat, Me Salah Abderrahmane.

Selon maitre Salah Abderrahmane, les 23 manifestants sont poursuivis pour “incitation à attroupement non armée”, ” attroupement non armée”, “atteinte à l’unité nationale” et “outrage à corps constitué”.

“Nous avons fait appel au mandat d’arrêt et introduit une demande de remise en liberté provisoire. La chambre d’accusation près la Cour d’Alger tranchera sur ça dans quinze à vingt jours”, nous a précisé l’avocat.

Pour rappel, les 23 manifestants ont été arrêtés samedi dernier à Alger après avoir pris part à une tentative de marche. Ils ont été placéS en garde à vue avant d’être présentés lundi devant les procureurs de la république et les juges d’instruction près les tribunaux de Bainem (Bab el Oued) et Sidi M’hamed qui ont ordonné leur placement sous mandat de dépôt.



Continue Reading
Advertisement
Comments