Arrestation des auteurs du meurtre de l’étudiant zimbabwéen à Annaba

Les services de sécurité de la wilaya de Annaba ont lancé une vraie "chasse à l'homme" pour retrouver les assassins de l'étudiant d’origine zimbabwéenne, Ndudzu Prosper, agressé le 5 février dernier. 

Crédit photo: DR | L'étudiant zimbabwéenne, Ndudzu Prosper

« La police de la wilaya de Annaba a arrêté les trois hauteurs du meurtre de l’étudiant zimbabwéen, agressé et décédé le 5 février passé » nous a confié une source sécuritaire. Les service de police ont engagé « de grands moyens humains et matériels » pour l’arrestation des auteurs du crime.

La wilaya de Annaba a été secouée hier dans la soirée du 6 février à l’annonce de la mort d’un jeune étudiant de 26 ans. D’origine zimbabwéenne, Ndudzu Prosper 26 ans, inscrit en 2e année master économie, à l’université Badji Mokhtar de Annaba a été mortellement poignardé par des jeunes algériens, mardi 5 février après midi dans la commune de Sidi Amar (Annaba), a appris inter-lignes.com de sources sécuritaires locales.

Alors que Prosper et deux de ses amis étaient à la recherche de provisions pour préparer leur diner suite à la fermeture du restaurant de la résidence universitaire, au lendemain d’une grève estudiantine, ses agresseurs, trois jeunes malfaiteurs, avaient tenté de lui voler son portable. Sa résistance face à ses assaillants n’a pas empêché l’un des malfrats de lui taillader la jambe à l’aide d’un couteau avant que l’autre ne le poignarde au cou et prendre la fuite.

profondes blessures

Gisant dans son sang sur la voie publique, « Prosper n’a pas été secouru à temps », regrettent ses amis, car aucun usager de la route n’a daigné venir à son secours pour le transférer à l’hôpital. Il a fallu attendre plus de 30 minutes pour voir venir les services de sécurité et l’ambulance. Selon le directeur de l’hôpital El Hadjar où la victime a rendu l’âme, « tout a été fait pour secourir ce jeune étudiant. Il a même subi une intervention chirurgicale et des soins intensifs. Malheureusement, son corps n’a pas résisté aux profondes blessures. Une autopsie a été exigée par le procureur de la république près le Tribunal d’El Hadjar avant que le corps du défunt ne soit rapatrié à sa famille en Zimbabwe».

Contacté, la sureté de wilaya de Annaba a annoncé que : « d’importants moyens humains et matériel ont été mobilisés pour identifier les auteurs de ce crime. Un appel à témoins a été aussi lancé pour la population de la commune de Sidi Amar pour les besoins de l’enquête ». Rappelons que la communauté des étudiants africains résidant dans la même cité universitaire a manifesté sa colère exigeant que les tueurs de Prosper soient arrêtés et présentés à la justice.

Adsence Milieu article