Après la mort d’un jeune à El Tarf, une brigade de gendarmerie incendiée

Crédit photo:DR

Une émeute a éclaté après le ftour à Ben Mhidi (El Tarf). Les gendarmes ont usé des grenades lacrymogènes contre des manifestants, très remontés après la mort d’un jeune éleveur.

 

C’est lors de son interpellation pour un vol de chèvre qu’un des gendarmes a fait feu sur le jeune éleveur de 30 ans, Azaïdia Tarek domicilié à Sidi Mebarek.

Selon des témoins, les proches de l’éleveur se sont rendus vers 19h00 à la brigade de gendarmerie de Ben Mhidi pour y mettre le feu. une partie des locaux a été décimé.

Pour les disperser, les gendarmes ont tiré des bombes lacrymogènes contre ces manifestants de plus en plus nombreux au fil des heures. Les différentes versions sur la mort du jeune Tarek rapportent toutes qu’il s’agit d’une interpellation qui a mal tourné.

Vers 22h30, c’est l’embrasement à Ben Mhidi. La population et les services de sécurité venus en renfort se sont retrouvés face-à-face dans un vrai combat de rue selon des témoins sur les lieux.

Adsence Milieu article