Connect with us

Politique

Après la libération de Louisa Hanoune : Le PT dénonce “un procès politique” et un “verdict arrangé”

Avatar

Published

on

Privatisations : Louisa Hanoune dénonce le bradage de la SNTA

Quelques heures après la libération de sa secrétaire général, Louisa Hanoune, condamnée par le tribunal militaire à trois ans de prison dont neuf mois fermes, le parti des travailleurs est monté au créneau pour dénoncer “une nouvelle démonstration d’un procès politique avec un verdict arrangé”.

Dans un communiqué rendu public ce mardi, le PT souligne qu’après neuf mois d’emprisonnement «arbitraire», la cour d’appel du tribunal militaire de Blida  a abandonné les deux chefs d’inculpation «complot contre l’autorité de l’Etat» et «atteinte à l’autorité de l’armée» pour lesquels il avait condamné Louisa Hanoune à 15 ans de prison ferme en première instance.

Le PT considère que la décision de requalifier l’accusation pour “non dénonciation d’une réunion secrète” et décidé d’une peine de 03 ans de prison dont 09 mois fermes pour ce nouveau chef d’accusation, est une «nouvelle démonstration d’un procès politique avec un verdict arrangé».

Si le PT et ses militantes et militants ne s’empêchent pas d’exprimer le «bonheur de retrouver leur secrétaire générale libre», ils ne manquent pas de signifier leur rejet de ce jugement «parce que Louisa Hanoune n’a rien fait pour être condamnée». Le parti indique dans la foulée que sa secrétaire “ferait appel pour être acquittée purement et simplement», lit-on dans le communiqué.

Le parti des travailleurs en profite pour «saluer» le collectif d’avocats de Louisa Hanoune qui l’a défendu avec une «immense volonté et un engagement exemplaire».

 De la même manière il salue et adresse ses «remerciements à tous les partis, syndicats, associations, organisations des droits de l’homme, les personnalités, les militantes et militants du parti  et plus généralement tous les Algériennes et les Algériens qui ont soutenu les campagnes pour la libération de Louisa Hanoune lancées par le PT et le Comité national pour la libération de Louisa Hanoune, présidé par la Moudjahida Zohra Drif-Bitat».

Le PT estime par ailleurs que, comme l’a déclaré Louisa Hanoune à sa sortie de prison «la joie de retrouver la liberté ne serait totale qu’après la libération de tous les détenus politiques et d’opinion ».

Pour ce faire, Louisa Hanoune et son parti «mèneront campagne» pour la libération de tous les détenus politiques et d’opinion comme partie intégrante de la lutte pour la démocratie menée par le peuple algérien depuis février 2019, conclut le communiqué du bureau politique.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR